À la uneActualitéInternational

Jérusalem : l’ambassade américaine inaugurée

Réalisant une promesse du président Trump datant du 6 décembre, ce lundi est inaugurée l’ambassade américaine à Jérusalem.

Donald Trump avait exprimé son souhait d’y assister. Mais ce sera finalement sa fille et son gendre, conseiller de la Maison Blanche, Jared Kushner qui vont inaugurer ce lundi l’ambassade américaine, transférée de Tel-Aviv à Jérusalem.

Ambassade des États-Unis à Tel-Aviv

Les diplomates s’installeront dans un bâtiment d’un quartier périphérique de la ville, qui abritait jusqu’ici le consulat général des États-Unis. Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué le transfert de l’ambassade et encouragé d’autres pays à suivre l’exemple américain. Ce déplacement fait polémique car il implique la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

“Le Président Trump fait l’histoire. Nous sommes profondément reconnaissants de sa décision audacieuse de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne et de déplacer l’ambassade là-bas ! 🇺🇸🇮🇱”

Dans Jérusalem, les messages de remerciements à l’attention de Donald Trump sont partout. La ville est recouverte de drapeaux israéliens et américains mais aussi d’affiches proclamant “Trump Make Israel Great Again“. Cet événement a comblé les israéliens et agacé les palestiniens. Nabil Chaath, haut responsable palestinien, a accusé mercredi Donald Trump de soutenir “le nettoyage, par Israël, de la présence de notre peuple à Jérusalem“. Les palestiniens perçoivent comme une provocation la date choisie, qui précède d’un jour les commémorations de la “Nakba“, une journée célébrant la “catastrophe” qu’a constitué, selon eux, la création d’Israël pour des centaines de palestiniens chassés ou ayant fui de chez eux en 1948.

Graffiti Nakba Day

Une inauguration dans un contexte sensible

La cérémonie aura lieu dans un climat tendu. Ce déménagement ravive les tensions et provoque la colère des Palestiniens jugeant ce transfert comme étant une provocation. De plus, ils se mobilisent depuis des semaines dans la bande de Gaza contre le blocus israélien. Plus de 50 palestiniens ont été tués par l’armée israélienne depuis le 30 mars. L’annonce par le président américain du retrait de l’accord nucléaire iranien a également joué un rôle majeur dans les tensions présentes dans ce foyer du Moyen-Orient.

À LIRE AUSSI : Le ton monte entre l’Iran et Israel

Le transfert de l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem constitue une rupture de plus avec des décennies de diplomatie américaine et de consensus international. Le statut de Jérusalem est l’une des questions les plus problématiques de l’interminable conflit israélo-palestinien.

 

Related posts
À la uneActualitéÉtudiantFranceNon classéPolitiqueSociétéSociétéVie Étudiante

Mouvement étudiant contre la précarité : blocus de l'Université Bordeaux-Montaigne

À la uneActualitéBrèvesMédiasSociété

Cash Investigation : Qui profit de nos impôts ?

À la uneActualitéBrèvesMédias

Spin the Wheel : L'adaptation arrive sur TF1

À la uneActualitéBrèves

Nous anti-gaspi, la nouvelle enseigne du 19ème

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux