FootSport

Jeunes Talents : Bundesliga – Episode Final

Et voici venu le temps des cathé… oh là ! Voici venu le temps du dernier épisode de notre série sur les jeunes talents venus d’Allemagne et de Bundesliga. Lors de nos 3 derniers épisodes, on a beaucoup parlé des postes offensifs mais aujourd’hui et pour fêter la reprise de la Buli, nous allons parler d’un défenseur qui a tout pour devenir le nouveau Jérôme Boateng. Lui aussi est originaire d’Afrique et plus précisément de la Côte d’Ivoire.

J’ai nommé le jeune Jonathan Tah.

Jeunesse à Hambourg

Il a passé toute sa formation footballistique dans sa ville natale : Hambourg, passé par trois clubs de la ville, l’Altona 93, le SC Concordia puis le Hambourg SV (HSV).

Arrivé au HSV à l’âge de 13 ans, Jonathan Tah est un sacré joueur de football. Dès son plus jeune âge, sa progression fulgurante lui permet même d’être sacré champion d’Allemagne des 14 ans en futsal (suivant à peu de choses près la progression de Ben Yedder, lui aussi passé par le futsal). Cela témoigne de sa technique d’ores et déjà au-dessus de la moyenne des joueurs de son âge.

Débuts en sélection

Appelé très tôt en sélection allemande, il joue les rencontres d’U16, d’U17 et de U19 tout en étant le capitaine cette sélection en moins de 17 ans et ensuite en moins de 19. Il vient d’ailleurs d’être sélectionné récemment en espoirs pour les éliminatoires de l’euro, espoirs de 2017 qui aura lieu en Pologne.

Ce qui est étonnant, c’est qu’il soit déjà un cadre des sélections jeunes. Cela montre un leadership, qualité très intéressante pour un défenseur central.

Etant Germano-Ivoirien, Tah n’était pas intéressé pour rejoindre les éléphants, au grand dam de l’ancien sélectionneur Sabri Lamouchi qui aurait voulu le sélectionner.

Il remporte d’ailleurs la médaille Fritz-Walter 2015 du meilleur jeune joueur allemand en catégorie U19, témoignant de son immense talent.

Révélation au HSV

Après avoir fait ses preuves en sélection de jeunes à Hambourg et en Allemagne, il parvient à jouer pour l’équipe 2 du HSV dans la saison 2013-14. En seulement 8 rencontres avec l’équipe réserve, il est surclassé et à 17 ans et 194 jours, il brise le record du plus jeune joueur de l’histoire du HSV jouant dans une équipe qui possède un certain Hakan Calhanoglu.

«Il sait qu’il est entre de bonnes mains ici, et qu’il peut se développer tranquillement. Il joue déjà comme un vieux briscard. Il est régulier et il a un potentiel énorme», selon Oliver Kreuzer, directeur sportif du HSV.

Manchester United et Arsenal remarquant ce joueur, ces clubs ont essayé de passer à l’acte mais cela ne s’est pas fait et le jeune Tah a pu continuer sa formation en Allemagne.

La charnière centrale de cette année, qui fut composée de Jonathan Tah (17 ans) et d’Artur Sobiech (23 ans), était surnommée le «rempart des bébés» par Kicker.

Hambourg, comprenant qu’ils tenaient en la personne de Jonathan Tah, une perle rare, décidèrent de fixer la clause libératoire à 10 millions d’euros. Passé cette saison, il part s’aguerrir en prêt du côté du Fortuna Düsseldorf en 2.Bundesliga. Avec 23 rencontres disputées, cela sera une réussite et permettra au jeune défenseur de viser un top-club allemand au mercato suivant.

Une montée vers les étoiles

A 19 ans, le jeune espoir allemand part au Bayer Leverkusen, qui a payé la clause libératoire et lui a fait signer un contrat allant jusqu’en 2020. Cela fait passer Tah sur le devant de la scène avec une équipe jouant l’Europe et le haut de tableau de la Bundesliga, avec pour vocation de viser une place en sélection nationale A. Cela lui permet aussi de retrouver un ancien coéquipier, le turc Calhanoglu.

Son 1,92m lui permet d’avoir une aisance confortable dans le domaine aérien. Combiné à son physique avantageux, cela lui permet d’être présent dans le duel physique. De plus, plutôt que de dégager le ballon, Tah se déplace constamment vers l’avant et relance la balle en toute sécurité. Cela montre son sang-froid balle au pied, capacité très intéressante pour les équipes qui reflète jouent la possession.

D’après Rudi Voller, « Jonathan Tah est un défenseur central talentueux qui a eu une expérience valorisante au Fortuna Düsseldorf, la saison passée et qui a prouvé qu’il peut être un des piliers de notre équipe. »

Ce défenseur, qui possède d’immenses qualités, aura-t-il avec le même destin qu’un Boateng, Jérôme de son prénom ? C’est tout ce qu’on lui souhaite.

C’en est fini de ce dossier spécial sur les jeunes talents de Bundesliga. On en refera d’autres, je l’espère, mais on se retrouve très vite pour d’autres articles footballistiques.

Related posts
À la uneActualitéBasketNon classéSport

Trégueux contre Calais, un match spectaculaire en NF2

À la uneActualitéBrèvesSportTennis

Roland-Garros 2020 : La nuit débarque sur les courts

À la uneActualitéJeux olympiquesSport

Historique, l'équipe de France de Handball éliminée dès le tour préliminaire en Coupe d'Europe !

Sport

The Formula 1, a drive to car innovations

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux