À la uneActualitéJeux olympiquesSport

Jeux olympiques : les chances françaises en sports indoor

indoor

Dans trois jours, les Jeux olympiques démarrent à Rio, du 5 au 21 août prochains. La délégation française, composée de 396 athlètes, part avec bien d’ambitions. Passage en revue des podiums espérés dans le clan tricolore, avec aujourd’hui les sports indoor (escrime, haltérophilie, gymnastique et tir).

En 2012 à Londres, l’équipe française olympique avait rapporté 34 médailles au pays, dont 11 en or. De ce fait, les Bleus avaient terminé 7e au classement des médailles, après avoir été quelques jours en tête. C’est moins que les 40 médailles de Pékin (7 en or) mais ça reste un excellent total. La délégation française ne s’est pas fixée d’objectif précis à atteindre, et espère rester dans cette dynamique d’une grosse trentaine de breloques. Pour cela, nombreux sont les athlètes qui sont attendus sur les podiums, par exemple en sports indoor.

À lire aussi :

J-7 : les chances françaises en athlétisme

J-6 : les chances françaises en sports aquatiques

J-5 : les chances françaises en sports de raquette

J-4 : les chances françaises en cyclisme

En 2012…

Un maigre total de trois médailles sur les quatre sports, une en argent (Céline Goberville en tir à 10 mètres) et deux en bronze (Hamilton Sabot en barres parallèles et Delphine Déau-Racinet en tir trap). Aucun podium en haltérophilie sur les quatre engagés français, mais surtout en escrime, sport ayant rapporté le plus de médailles à la France dans toute l’histoire des JO.

En escrime

Passé l’affront de Londres, l’heure est à la reprise pour les escrimeurs tricolores. La porte-drapeau de 2012 Laura Flessel et les frères Jeannet à la retraite, c’est une jeune délégation qui se rend à Rio. Pour cela, des qualifications au top (15 qualifiés sur 16 possibles) donnent confiance aux Bleus. Toutes les compétitions par équipes (épée et fleuret pour les hommes, épée et sabre pour les femmes) se joueront par exemple à partir des quarts de finale, grâce au statut de haute tête de série. En simple, les Français sont présents dans toutes les armes. À surveiller notamment Gauthier Grumier en épée individuelle (n° 1) Vincent Anstett en sabre et Ysaora Thibus en fleuret (n° 5), tous dispensés de premier tour.

indoor

Gauthier Grumier partira favori dans sa discipline d’épée individuelle | Jacky Naegelen, Reuters

En gymnastique

Chose rare dans une discipline aux JO de Rio, il y aura le même nombre de Français et de Françaises en gymnastique artistique : cinq. Samir Aït-Saïd, Cyril Tommasone, Julien Gobaux, Danny Rodrigues et Axel Augis ainsi que Marine Boyer, Marine Brevet, Loan His, Océane Lechenault et Louise Vanhille sont tous engagés en individuel et en équipe de 5. Les effectifs ont été fortement renouvelés depuis 2012, avec la perte depuis des deux figures de proues de la gym française, Thomas Bouhail et Youna Dufournet. Accrocher une médaille en individuel est jouable, notamment pour Cyril Tommasone, 5e en cheval d’arçons à Londres. En équipe, les Tricolores avancent dans une sorte d’inconnu.

indoor

Cyril Tommasone veut sa revanche de Londres 2012 | AFP

En haltérophilie

Là encore, peu de garanties dans le clan français. Cinq haltérophiles seront du voyage à Rio, quatre hommes (Benjamin Kingue-Matam, Giovanni Bardis, Benjamin Hennequin et Kévin Bouly de 69 à 94 kg) et une femme (Gaëlle Nayo-Ketchanke en 75 kg) tous rentrés dans les quotas. Beaucoup de catégories manquent à l’appel, et c’est cet effectif assez inexpérimenté (sauf Hennequin) qui tenteront de grossir le total de 15 médailles françaises dans le sport.

indoor

Benjamin Hennequin se transcandera pour rapporter une breloque à la France | L’Équipe

En tir

Le centre national de Deodoro va entendre fuser les balles tricolores à Rio, moins nombreuses qu’à Londres (11 contre 14 athlètes présents). Céline Goberville sera là pour défendre son podium, mais pas Delphine Réau-Racinet. Cyril Graff tentera lui d’effacer sa frustrante 4e place londonienne en carabine 50 mètres couché, et l’ensemble de la délégation de faire mieux qu’un faible 4/14 en qualification en finale en 2012. Huit épreuves les attendent pour cela, dans ce qui est certainement le sport le plus singulier des Jeux olympiques.


Céline Goberville - Tir par franceolympique

Voici le programme des prochains articles passant en revue les chances françaises aux JO :

 

Mercredi 3 août : les sports collectifs (basket-ball, handball, football, volley-ball et waterpolo)

Jeudi 4 août : les sports de combat (judo, lutte, taekwondo et boxe)

Vendredi 5 août : les autres sports et nouveaux sports (golf, rugby à VII, tir à l’arc, sports combinés et équitation)

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneFranceReportages

    Une nouvelle manifestation « Paris pour la liberté »

    À la uneEmissionsLes Prolongations

    Les Prolongations avec Thomas Dasquet #75

    À la uneSéries Tv

    Game Of Thrones : le classement "évidemment" objectif des 8 saisons

    Sport

    Qu’en est-il du MMA français aujourd’hui ?

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux