À la uneJeux Olympiques Paris 2024Sport

JO 2024 : pourquoi certaines personnalités réclament un “plan B” pour la cérémonie d’ouverture ?

A l’instar de l’ancien ministre et champion olympique David Douillet qui réclame un plan B pour la cérémonie d’ouverture des JO, Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports a affirmé sur BFMTV que cette cérémonie aurait bien lieu sur la Seine, malgré la menace terroriste.

A l’appel de l’ancien champion olympique David Douillet d’envisager un plan B, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra, invitée ce jeudi 26 octobre sur BFMTV, a assuré : « La cérémonie d’ouverture se fera sur la Seine. (…) Il est important de préserver l’ambition, mais ça n’empêche pas, dans la manière dont les choses sont faites, d’ajuster un certain nombre de variables ». Notamment, suite à l’attentat d’Arras et à la menace terroriste en France.

Sur le plateau, la ministre des Sports a également déclaré : « Depuis l’origine, on sait que c’est un défi en matière de sécurité. Tout est fait pour analyser, périmètre par périmètre, les mesures que nous devons prendre avec l’ensemble des forces de sécurité intérieures, y compris les forces armées qui contribueront à la sécurisation de la cérémonie. De manière régulière, le concept de sécurité est évalué, analysé, ajusté par Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur) et Laurent Nunez (préfet de police de Paris) qui investissent un temps très important sur ce dispositif ».

« Il ne faut pas que les terroristes nous empêchent de vivre »

La ministre des Sports reste tout de même attentive à la vigilance Vigipirate qui est passée au niveau Urgence attentat. Cette-dernière affirme rester aux aguets concernant le contexte et que des variables d’ajustement pourraient être mises en place : « Il serait irresponsable de ne pas le faire. Mais nous voulons conserver le principe de cette cérémonie d’ouverture, ce niveau d’ambition et la maîtrise des coûts qui vont avec. »

Néanmoins, Amélie Oudéa-Castéra botte en touche sur la question d’une possible jauge des spectateurs : « Je ne peux pas aujourd’hui apporter de réponses. Nous aurons des réponses autour du chef de l’Etat dans le cadre d’un prochain Conseil de défense en novembre. (…) Pas de politique de l’autruche, pas de catastrophique non plus. Il ne faut pas que les terroristes nous empêchent de vivre, de célébrer notre civilisation. »

A lire aussi : Jeux Olympiques 2024 : 5 lieux originaux pour accueillir des épreuves

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinémaCulture

Festival de Cannes : suivez la cérémonie de clôture en direct

À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneCultureMusique

Elektric Park 2024 : le festival électro à ne pas manquer !

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux