À la uneActualitéJeux olympiquesSport

Jeux olympiques : les chances françaises en sports de combat

COMBAT

Demain, les Jeux olympiques démarrent à Rio, du 5 au 21 août prochains.La délégation française, composée de 396 athlètes, part avec bien d’ambitions. Passage en revue des podiums espérés dans le clan tricolore, avec aujourd’hui les sports de combat (judo, lutte, taekwondo et boxe).

En 2012 à Londres, l’équipe française olympique avait rapporté 34 médailles au pays, dont 11 en or. De ce fait, les Bleus avaient terminé 7e au classement des médailles, après avoir été quelques jours en tête. C’est moins que les 40 médailles de Pékin (7 en or) mais ça reste un excellent total. La délégation française ne s’est pas fixée d’objectif précis à atteindre, et espère rester dans cette dynamique d’une grosse trentaine de breloques. Pour cela, nombreux sont les athlètes qui sont attendus sur les podiums, par exemple en sports de combat(basket-ball, handball, football, volley-ball et waterpolo).

À lire aussi :

J-7 : les chances françaises en athlétisme

J-6 : les chances françaises en sports aquatiques

J-5 : les chances françaises en sports de raquette

J-4 : les chances françaises en cyclisme

J-3 : les chances françaises en sports indoor

J-2 : les chances françaises en sports collectifs

 

En 2012…

Une belle récolte dans le clan tricolore, avec pas moins de sept médailles en judo (deux en or avec l’invincible Teddy Riner et Lucie Décosse, et cinq en bronze). S’y ajoute deux autres bronzes en lutte avec Steeve Guénot (déjà médaillé à Pékin en 2008) et en taekwondo avec Marlène Harnois. Anne-Caroline Graffe complète la moisson avec une médaille d’argent, aussi en taekwondo.

En boxe

Ils seront 10 à Rio, soit deux fois plus nombreux qu’à Londres. Huit hommes et deux femmes (une première dans l’histoire des JO pour elles, dont Sarah Ourahmoune) pour tenter de rapporter au moins une 20e médaille à la France dans les différentes disciplines. Seul Tony Yoka (+91 kg) reste en commun avec l’équipe de France à Londres, et devrait faire mieux que son élimination au premier tour il y a quatre ans. Pour les neuf autres, c’est une découverte, eux qui sont tous passés par des tournois de qualification.Il n’y a pas eu de médaillé d’or français en boxe depuis Brahim Asloum en 2000 à Sydney. Peut-être une bonne surprise dans l’enceinte du Riocentro ? En tout cas un ou deux podiums…

combat

Sorti aux prolongations par le Canadien Simon Kean, Tony Yoka revient encore plus revanchard | © Reuters

En judo

Comment ne pas évoquer la “voie de la souplesse” (si on traduit directement du japonais) sans parler de Teddy Riner. Huit fois champion du monde, cinq fois champion d’Europe et champion olympique à Londres en 2012, et tout ça à même pas 30 ans. Le Guadeloupéen écrase toute la concurrence, et en tant que porte-drapeau de la délégation française à Rio, il n’a encore plus pas le droit à l’erreur. En tout, ce sont 14 combattants qui fouleront la Carioca Arena, tous prenant part à un solide groupe, qui comme en 2012, pourrait bien être le sport qui rapporte le plus de médailles à la France à Rio.

En lutte

C’est une véritable hécatombe dans la délégation de lutte aux JO. Florissante à Londres et à Pékin, elle ne compte plus que deux représentants pour Rio : Zélimkhan Khadjiev (-74 kg) et Cynthia Vescan (-72 kg). Les frères Guénot pas revenu de sa suspension (Steeve) et retraité (Christophe), les espoirs de médailles deviennent sérieusement ténus, bien que Khadjiev et Vescan seront exemptés de tour qualificatif. Le premier est peut-être plus source d’espoir, en ayant directement été qualifié via les championnats du monde. Stade 2 a suivi Zélimkhan Khadjiev pour un portrait à retrouver ci-dessous :

En taekwondo

Deux sur deux pour les Bleues à Rio. Marlène Harnois et Anne-Caroline Graffe, les deux seules Françaises taekwondoïstes à Rio, sont toutes deux montées sur le podium. Elle ne viendront pas défendre leurs médailles à Rio, mais ils seront quatre au Brésil, deux fois plus. Parmi eux, Gwladys Épangue, peut-être la plus emblématiques des athlètes du sport en compétition en France. 12 fois championne de France et quatre fois championne d’Europe, et même médaillée de bronze à Pékin, elle apparaît comme la principale chance tricolore. M’Bar N’Diaye,Yasmina Aziez et Haby Niaré tenteront de l’imiter, tous dans des catégories différentes.

combat

Gwladys Épangue exulte : après un palmarès national impressionnant, la voilà enfin médaillée olympique à Pékin | © AFP/J.Yeon-Je

 

Voici le programme des prochains articles passant en revue les chances françaises aux JO :

Vendredi 5 août : les autres sports et nouveaux sports (golf, rugby à VII, tir à l’arc, sports combinés et équitation)

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneInternational

    Un harceleur tente de s’introduire chez Taylor Swift

    À la uneCinémaCulture

    "Comment je suis devenu super-héros" délaisse les salles de cinéma au profit de Netflix

    À la uneMédias

    The Voice : et si plusieurs coachs n'avaient pas de candidats en finale ?

    À la uneInternationalNumérique

    Quels sont les applications et les jeux les plus téléchargés au monde?

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux