À la uneActualitéSport

JO de Tokyo, jour 4 : de l’or pour Agbegnenou, la déception en VTT…

Les JO de Tokyo ont débuté ce vendredi 23 juillet. Aujourd’hui retour sur la parfaite performance d’Agbegnenou, la grande désillusion en VTT et le bronze ramené par la taekwondoïste Althéa Laurin.

Deux médailles en plus en ce jour 4 des JO de Tokyo. Certes on pouvait en attendre au moins une de plus en VTT, mais l’or en judo d’Agbegnenou nous l’a vite fait oublier. Comme à son habitude, la multiple championne du monde et d’Europe de judo a brillé. De même pour Althéa Laurin, qui ramène une médaille de bronze en taekwondo pour ses premiers Jeux.

Tout cela fait monter la France au classement des délégations. Avec 7 médailles dont 2 en or, elle se place 9e.

Agbegnenou, des JO en or

Il ne lui manquait plus que cette médaille. Cinq fois championne du monde, cinq fois championne d’Europe, et désormais championne olympique. La judoka française tient sa revanche des JO de Rio 2016. Elle qui avait échoué en finale face à la Slovène Tina Trstenjak, l’a cette fois battue dans le golden score. 

Clarisse Agbegnenou ramène donc l’or tant espéré en judo féminin (-63 kg) dans ces JO. Un rêve éveillé pour celle qui est désormais la femme la plus titrée du judo français. Toute l’émotion présente dans l’interview d’après match montre à quel point cette médaille était importante pour elle. “J’ai cette médaille, enfin !” se réjouit-elle en pleurs.

Du bronze en taekwondo

La deuxième médaille du jour a été ramenée par Althéa Laurin, âgée de seulement 19 ans, en taekwondo (+67 kg). Pour ses premiers JO, son parcours est exceptionnel. Très déçue d’avoir perdu la demi-finale, elle s’est bien rattrapée en sortant victorieuse de la petite finale. Elle a battu l’ivoirienne Aminata-Charlène Traoré sur le score de 17 à 8. Elle se positionne comme l’un des plus gros espoirs du taekwondo français pour les années à venir.

Pas de médaille en VTT et en haltérophilie

Deux grands espoirs de médailles n’ont rien donné ce mardi. La plus grosse déception est sûrement en VTT cross-country, où les deux françaises se sont classées bien loin de ce que l’on attendait. Pauline Ferrand-Prévôt et Loana Lecomte ont fini 10e et 6e. Avec deux chutes, Pauline Ferrand-Prévôt, double championne du monde, n’a pas su chasser ses démons des JO. Elles laissent un podium entièrement suisse, une première dans l’histoire du VTT.

Du côté de l’haltérophilie féminin, Dora Tchakounté est passée à peu du podium. Elle a malgré tout battu son propre record en soulevant pas moins de 213 kg. C’est cependant trop loin des 236 kg de la championne olympique Hsing-Chun Kuo.

Toute la compétition des JO est à suivre sur France TV.

A lire aussi : JO de Tokyo, jour 3 : 5 médailles pour la France, un bilan mitigé

About author

Rédacteur VL Média et étudiant à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneActualitéPolitique

5 éléments pour comprendre ... la crise des sous-marins

À la uneSéries Tv

Lancement du tournage de La Flamme saison 2

À la uneCinéma

Halloween Kills : une dernière bande annonce efficace

À la uneActualitéCinémaInsolite

Un Français regarde Kaamelott 203 fois et bat le record du monde de visionnage d'un film

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux