Sport

JO de Tokyo : un vaccin contre le COVID-19 est nécessaire pour garantir son déroulement

Ce vendredi aurait été un jour glorieux pour le Japon : la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020, un événement sportif mondial qui attire les médias, les délégations politiques du monde entier et bien évidemment, les spectateurs sur place, ou depuis chez eux, prêts à parier avec PayPal sur leurs athlètes favoris. Mais malheureusement la pandémie du coronavirus a saboté ces plans. Les JO ont été reportés et devraient désormais débuter dans un an, le 23 juillet 2021.

Alors que les organisateurs commémorent une date initialement prévue comme une “ligne de départ”, on ne sait pas très bien dans quelles mesures les contribuables supporteront le coût du report de l’événement, ni si la pandémie se sera atténuée d’ici l’année prochaine à cette date – non seulement dans ce pays, mais aussi dans le monde entier. De nombreux facteurs restent indécis, tandis que d’autres semblent échapper à la spéculation ou au contrôle.

Le Japon est donc entré involontairement dans l’histoire en mars dernier, lorsque le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé que les Jeux de 2020 seraient reportés, faisant du Japon le premier pays hôte des JO à être reprogrammé pour des raisons autres que la guerre.

Yoshiro Mori annonce que les JO ne pourront pas se dérouler si la situation actuelle ne change pas

Dans une interview avec la chaîne japonaise NHK, Yoshiro Mori, le président du comité d’organisation, a déclaré qu’il espérait que la situation s’améliorerait et a suggéré qu’un vaccin serait la clé. Le projet d’organiser les jeux l’été prochain repose donc sur l’hypothèse que le virus soit éradiqué d’ici là. Pour cela, il faudrait, non seulement, qu’un vaccin soit développé et produit en masse, mais aussi qu’il soit distribué dans chaque pays dont les athlètes et les voyageurs ont l’intention d’assister aux jeux…

Si ce genre de situation (celle du COVID-19) se poursuit, est-il possible d’organiser les jeux ?” lui a-t-on demandé.

Question à laquelle Mori répond : “Si la situation actuelle continue, non, ce ne serait pas envisageable“.

Pour savoir si les Jeux Olympiques puissent avoir lieu ou non, il s’agit de savoir si l’humanité peut vaincre le coronavirus“, a ajouté M. Mori. “Plus précisément, le développement d’un vaccin ou d’un médicament est le premier point important“.

Les organisateurs et le CIO disent vouloir simplifier les jeux pour aider à réduire la flambée des coûts. Mais les officiels ne peuvent pas annoncer aujourd’hui si le public sera autorisé l’année prochaine à Tokyo qui sera probablement soumis à des contrôles de température, à de longues files d’attente pour entrer dans les lieux et à d’autres mesures qui obligera à porter des masques, à éviter de crier ou de sauter de joie, en prenant son voisin dans ses bras par exemple. De même, on ne connaît pas encore les mesures qui seront prises pour prévenir les infections dans le village des athlètes, où séjourneront 11 000 athlètes olympiques et 4 400 athlètes paralympiques. Selon eux, nous aurons plus de détails autour de l’automne.

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : le grand 8 pour le Bayern face au Barça !

À la uneActualitéE-SportFootHigh TechSport

FIFA 21 : Les nouveautés du mode carrière

À la uneActualitéE-SportFootHigh TechSport

FIFA 21 : Les nouveautés du mode FUT

À la uneSport

Critérium du Dauphiné : Les coureurs victimes d'un violent orage de grêle

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux