À la uneActualitéInternational

Kanye West en larmes à son premier meeting de campagne

Kanye West a organisé son premier meeting de campagne présidentielle à Charleston ce dimanche 19 juillet. En gilet pare-balles, le rappeur américain a fondu en larmes.

Alors que la campagne présidentielle américaine bat son plein, que les sondages se succèdent pour savoir qui sera le prochain à prendre les rênes de la première puissance économique du monde, une annonce pour le moins étonnante a été faite en ce début de mois de juillet. En pleines primaires, alors que le choix semblait devoir s’effectuer entre le démocrate Joe Biden et le républicain Donald Trump, le chanteur américain Kanye West a décidé de se présenter. Le 4 juillet dernier, le rappeur avait publié un post Twitter qui n’avait pas tardé à susciter d’importantes réactions, notamment concernant sa santé mentale. En effet, l’artiste a révélé publiquement en 2019 être atteint de troubles bipolaires. Quelques jours après l’annonce de sa candidature, Steve Kramer, un membre de son équipe de campagne avait annoncé son retrait.

Kanye West fond en larmes

Ce dimanche 19 juillet, il s’est pourtant présenté en Caroline du sud à l’occasion de son tout premier meeting de campagne. Vêtu d’un gilet par-balles. Les invités étaient une centaine et tous accrédites. A l’entrée, ces derniers devaient signer une décharge de responsabilité pour cause de coronavirus. L’artiste américain s’est alors exprimé sur l’avortement, sujet très controversé aux Etats-Unis. Conter son histoire familiale l’a fait fondre en larmes. Alors que son père ne voulait pas de lui, sa mère avait pris la décision de le garder.

Mon père voulait que ma mère avorte de moi. Ma mère m’a sauvé la vie. Il n’y aurait pas eu de Kanye West parce que mon père était trop occupé.”

Un discours inquiétant

Suite à ces formulations anti-avortement, d’autres sujets tel que l’esclavage et le racisme ont été évoqués. Selon ses dires, l’abolitionniste “Harriet Tubman n’a jamais vraiment libéré les esclaves, elle a juste fait travailler les esclaves pour d’autres Blancs“.

Devenues virales, les vidéos et photos de son discours ont rapidement suscité des interrogations. Entre colère, tristesse, émoi… les émotions que ses propos ont suscités furent nombreuses.

Inscrit en Oklahoma

Dans de nombreux Etats comme le Texas, l’État de New York ou encore la Floride, les candidatures étant déjà clôturées, le rappeur américain ne pourra pas se présenter. Et la liste devrait s’allonger. Il est donc depuis le 15 juillet candidat indépendant seulement dans l’Oklahoma. Aux élections présidentielles américaines, les “swing States” représentent des Etats clés. Et l’annonce de sa candidature pourrait porter atteinte à celle de Joe Biden dans certains selon certains observateurs. Dans une interview accordé à Forbes, Kanye West avait avoué qu’il n’hésiterait pas à porter préjudice au candidat démocrate notamment au sujet de la minorité noire, qui a tendance à voter majoritairement démocrate.

A lire aussi : Présidentielle américaine: Démocratie et séries télé

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Pourquoi ce regain de tension entre la Chine et Taïwan ?

À la uneActualitéFrance

Jean Castex annonce une "indemnité inflation" pour répondre à la hausse des prix

À la uneInternational

L'acteur Alec Baldwin tue "accidentellement" une personne lors d'un tournage

À la uneMédias

Eurovision Junior : Enzo et son titre "Tic Tac" pour représenter la France

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux