À la uneFranceSanté

Karim, le patient accusé d’être un faux malade en réanimation, est décédé du Covid

Karim hopital montreuil mort covid faux malade complot

Karim, de son vrai nom Abdelkrim Azzaoui, a été filmé par les caméras de l’AFP en décembre dernier à l’hôpital André-Grégoire (Seine-St-Denis). Il a succombé au Covid-19, cinq jours plus tard.

Karim, prénom par lequel il était appelé, nous a quittés le 20 décembre à l’âge de 48 ans“, peut-on lire dans l’édition janvier 2022 du magazine de la commune des Lilas. Le père de famille originaire d’Oran travaillait depuis plus de quinze ans au service de sa ville en tant que magasinier. “Très serviable, toujours positif, il avait le sens du service public et était très apprécié par ses collègues pour qui sa disparition est un grand choc“, relève la revue mensuelle. Il était notamment réputé aux yeux du grand public pour son passage dans une vidéo de l’AFP, cinq jours avant son décès, qui avait suscité de nombreuses polémiques sur les réseaux sociaux.

En boucle sur les chaînes d’information continue

Étant non vacciné et hospitalisé à l’hôpital André-Grégoire de Montreuil, Karim avait fait une apparition sous les caméras de l’Agence France Presse le 15 décembre dernier. Dans cette dernière, il témoignait sous oxygène en incitant les personnes qui n’ont pas encore franchi le cap à prendre davantage au sérieux la vaccination contre le Covid-19 : “Malheureusement, personne n’a été vacciné chez moi. Peut-être c’était la peur du vaccin qui m’a fait ça, avec tout ce qu’on entend, comme quoi il peut y avoir des répercussions derrière“.

Avant d’ajouter : “Demain, si je me sens mieux, il faut que j’aille me faire vacciner. Je conseille à tout le monde d’aller se faire vacciner parce que toutes ces conneries-là qu’on entend dans nos têtes : Youtube, la théorie du complot… Toutes ces conneries là, il faut vraiment les gommer. Il faut que les gens se réveillent un peu“. Son témoignage a ensuite été repris quelques jours plus tard par différentes chaînes d’informations, dont BFMTV, .

Victime de fausses informations

Sur les réseaux sociaux, certains complotistes, comme Idriss Aberkane, ont accusé le magasinier de jouer la comédie et de se faire passer pour un faux patient pour les médias. “Donc Karim qui donne des interviews poignantes sur le regret, pendant que sa famille ne peut pas lui rendre visite, trouve le temps de monologuer sous oxygène à la fois à Nice et à Montreuil selon l’AFP et BFM” s’était indigné l’essayiste sur Twitter.

En effet, la chaîne d’information continue s’est servie du témoignage de Karim afin d’illustrer la situation des non-vaccinés à l’hôpital, mais a indiqué “CHU de Nice” dans son post. Néanmoins, elle a affirmé avoir indiqué dans son bandeau que l’interview du patient avait été réalisé à Montreuil. Comme le démontre leur reportage en question.

Ce lundi 3 janvier, la cellule de fact-checking de Libération a eu la confirmation par la mairie des Lilas que Karim était “bien la personne interviewée sur son lit d’hôpital à Montreuil“.

À lire aussi : Igor Bogdanoff disparaît à son tour 6 jours après son frère Grichka

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Star Wars : qu’est ce que le “sabre noir” ?

À la uneActualitéCinémaPop & Geek

Doctor Strange 2 : les rumeurs autour de Multiverse of Madness

À la uneCinémaSéries Tv

5 séries ou films à voir si vous avez aimé Squid Game (en attendant la saison 2)

À la uneInternationalSport

Coupe du monde 2022 : 10 choses à savoir sur le pays organisateur, le Qatar

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux