À la uneEquitationSport

La Fédération Française d’Equitation annonce son projet olympique et paralympique 2019-2024

Le projet sportif pour les échéances olympiques ; Tokyo en 2020 et Paris en 2024 vient d’être défini par Serge Lecomte, président de la Fédération Française d’Equitation.

 Suite au chahut et au désordre provoqué par le licenciement sans ménagement de Philippe Guerdat, ex-sélectionneur de saut d’obstacles, la FFE expose finalement son projet sportif « pour rendre les équipes de France plus performantes ».

Lire aussi : Serge Lecomte : « pour l’instant rien n’est officiel quant au renvoi de Philippe Guerdat »

Sophie Dubourg revient finalement à son poste de Directrice technique nationale et Thierry Pomel remplace Philippe Guerdat en tant que sélectionneur national. Le concours complet et le dressage sont quant à eux toujours dirigés par respectivement Thierry Touzaint et Jan Bemelmans.

Serge Lecomte a explicité les objectifs et les moyens pour parvenir à son projet sportif :

« Aujourd’hui, il faut mettre en place une politique de formation vers la performance.
En 2019, nous devons qualifier le saut d’obstacles, le dressage et le para-dressage, tout en préparant les équipes pour l’échéance olympique de Tokyo 2020.
Dans le même temps, il nous faut mettre en œuvre le projet 2024 pour les Jeux olympiques de Paris.
C’est ce qui nous a conduits à revoir le dispositif fédéral pour le haut niveau avec un staff fédéral ayant pour mission d’assurer les formations et sélections nécessaires à la montée en puissance du niveau de performance des équipes de France.
Pour une meilleure lisibilité sportive, nous mettons en place un Groupe 1 et un Groupe 2 sur la base des performances dans les compétitions de référence clairement identifiées. C’est aussi pourquoi nous ciblons les aides sur les couples qui font leurs preuves en compétition.
L’objectif est clair : réussir à Tokyo 2020 et préparer Paris 2024 pour briller à domicile.
La FFE renforcera son soutien auprès des cavaliers et propriétaires mobilisés sur le projet olympique en visant l’excellence dans tous les domaines de la performance. »

Ainsi le Groupe 1 et le Groupe 2 sont créés dans chaque discipline olympique et paralympique. Les performances des couples cavalier/cheval conditionnent l’accès et le maintien au sein des groupes. La composition des groupes est actualisée après chaque compétition de niveau 5*.

Les critères pour le saut d’obstacles :

Crédit : FFE

Les critères pour le concours complet :

Crédit : FFE

Les critères pour le dressage :

Crédit : FFE

Les critères pour le para-dressage :

Crédit : FFE

 

Lire aussi : Le résumé équestre du week-end (19-20 janvier 2019)

Related posts
À la uneSanté

La question du jour : pourquoi le climat change ?

À la uneActualitéFranceMédiasSociété

Envoyé Spécial : reportage sur les animaux dans la ville

À la uneBrèvesFrancePolitique

Le député LR de Paris Claude Goasguen est mort des suites du Covid19

À la uneEconomieEntrepreneurFrance

La France de plus en plus attractive pour les investisseurs

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux