À la uneActualitéSantéSexe

La marque Soft rappelle un lot de préservatifs perforés

La DGCCRF vient de rappeler un lot de préservatifs « Tutti Frutti » perforés de la marque française Soft.

Ce soir, c’est le grand soir ? Tu as tout prévu pour que ce deuxième date présenté comme un “Netflix and Chill” banal se passe de manière plus épicé que prévu ? Pourtant, avant de passer à l’acte, l’heure devrait être à la prudence pour les utilisateurs des préservatifs de la marque Soft. En effet, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) vient d’ordonner le rappel d’un lot de préservatifs en raison d’un risque de « présence de perforations dans le préservatif ». Il s’agit du lot n°17F4282 nommé « Tutti Frutti ». Elle demande de « cesser toutes utilisations du produit et de les ramener en magasins ». Naturellement, cette perforation les rend inefficaces comme protection contre les maladies sexuellement transmissibles ou comme moyen de contraception.

La marque française Soft est connue pour produire et vendre des préservatifs hauts de gamme à des prix très bas. Pour rappel, depuis le 10 décembre dernier, il est possible grâce à la prescription d’une ordonnance médicale de pouvoir se faire rembourser ses protections. Alors protégez-vous et on vous conseille peut-être d’opter pendant un petit moment, pour une autre marque de capote. Par ailleurs, si vous êtes avides de nouveautés et que le préservatif n’a plus de secrets pour vous, on vous conseille Le Roi de la Capote qui saura vous surprendre par sa (très) large gamme de choix

A lire aussi: Enfin les préservatifs remboursés !

.

About author

Corentin Briot Journaliste VL média
Related posts
À la uneFrance

Fête nationale : un 14 juillet très particulier

À la uneActualitéFrancePolitique

"Ségur de la santé", ce qu'ont véritablement obtenu les personnels hospitaliers

À la uneSéries Tv

American Babylon : Dick Wolf prépare une série sur la création de Las Vegas

ActualitéBrèvesFaits DiversTendancesWorld

Naya Rivera, la balade qui tourne au drame

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux