Santé

La popularité des vaporisateurs en hausse en France

Le tabagisme, lié à un large éventail de problèmes de santé et de maladies, est devenu moins populaire en France au cours des dernières décennies. En conséquence, le marché des aides au sevrage tabagique s’est développé. Le succès croissant des vaporisateurs en France en est un excellent exemple. 

Les vaporisateurs d’herbes sèches : un succès croissant en France

En France, le vapotage est même en train de rattraper le Royaume-Uni. Plus de deux millions de Français utiliseraient régulièrement un vaporisateur ou une e-cigarette.

C’est ce qu’indique une nouvelle étude sur les vaporisateurs en France , qui prévoit même une forte augmentation de la popularité du vapotage au cours des trois prochaines années dans le pays.

L’étude de l’Institut Xerfi a examiné les principales marques de vaporisateurs actuellement sur le marché, la concurrence dans la distribution, le cadre politique et réglementaire et les principales conséquences pour les marques et les détaillants. Un contexte très favorable au développement et à l’utilisation des vaporisateurs dans le pays.

L’étude indique une croissance rapide de l’industrie française de la vape, citant l’augmentation du coût du tabac comme un facteur encourageant les fumeurs à passer à une alternative moins nocive.

L’innovation et l’inspiration d’autres marchés, comme celui des États-Unis, sont également considérées comme essentielles pour l’avenir de la scène française de la vape. Tout comme le soutien des buralistes ou des magasins de tabac.

Un marché porteur pour les vaporisateurs d’herbes sèches

Le marché des vaporisateurs à herbes sèches a progressé en France de 21 % entre 2017 et 2018 et les e-liquides français représentent un tiers des ventes.

La France compte 67 millions d’habitants, selon ces chiffres, trois pour cent de la population vapote désormais.

En 2021, en France, l’utilisateur moyen de la vape dépense, en moyenne, 45 euros par mois pour vaporiser, sans compter l’achat initial du matériel et les autres petites dépenses.

Le coût mensuel moyen de la vape dépend de quelques facteurs, comme de la manière de fumer. Par exemple, une personne ayant une consommation légère et utilisant l’inhalation directe avec des résistances élevées aura des dépenses mensuelles moins élevées qu’un gros consommateur qui fume par inhalation directe continue.

Les appareils jouent également un rôle dans le développement de la vape avec des produits séduisant, esthétiques, ergonomiques et discrets. Des vaporisateurs populaires de qualité comme le Mighty+ expliquent donc aussi ce succès populaire grandissant.

La popularité des vaporisateurs explose en France

La popularité des vaporisateurs a explosé au niveau international, notamment en France, où le tabagisme fait depuis longtemps partie du tissu social et de la culture. Les fumeurs de longue date comme les nouveaux fumeurs sont attirés par cette combinaison innovante, qui coûte nettement moins cher que les cigarettes traditionnelles et bénéficie d’une technologie novatrice. 

La réforme de la fiscalité fédérale française a fait augmenter le prix du tabac, et le coût mensuel moyen pour fumer un paquet de cigarettes par jour est de plus de 300 € et plus. Certains vapoteurs utilisent des dispositifs qui coûtent quelques dizaines d’euros et qui ont une durée de vie de 400 à 500 bouffées.

Les vaporisateurs existent depuis plus longtemps que la plupart des gens ne le pensent. Cependant, les caractéristiques des produits varient considérablement, en raison du développement rapide du marché. Cependant, les fumeurs de vaporisateurs ne représentent qu’une fraction des 14 millions de fumeurs traditionnels en France, soulignant donc encore le potentiel important de ces dispositifs.

Les vapoteurs français peuvent choisir parmi des centaines de saveurs et d’appareils. Les sélections disponibles dans les boutiques ou sur les sites spécialisés de vente en ligne comprennent de nombreuses gammes de vaporisateurs.

Nombreux sont aussi ceux qui affirment que les vaporisateurs présentent un intérêt de santé supérieur à celui des cigarettes traditionnelles. D’où l’intérêt de nombreux fumeurs qui souhaitent trouver une alternative à la cigarette classique.

Une alternative nouvelle (et plus saine) ?

Si les technologies des vaporisateurs représentent une rupture innovante avec le passé, les fabricants ont imité l’habitude de fumer associée aux cigarettes classiques. Même si les dispositifs des vaporisateurs sont visiblement différents du tabac enveloppé de papier, leur fonctionnalité est imitée. Mais surtout, les vaporisateurs offrent le geste routinier de la main à la bouche que les fumeurs recherchent.

Après avoir utilisé un vaporisateur pour la première fois dans une boutique parisienne, une femme qui se décrit comme « une fumeuse sociale » a déclaré : « J’ai la sensation de fumer une vraie cigarette, mais sans la mauvaise odeur ». Elle n’est qu’un exemple des nombreux convertis au vaporisateur en France qui suggèrent que le produit change la donne, comblant avec succès le fossé entre les cigarettes traditionnelles et les alternatives à base de nicotine (telles que les gommes, les patchs et autres outils de sevrage tabagique).

Enfin les utilisateurs de vaporisateurs rapportent une bien meilleure expérience de la fumette avec un vaporisateur à herbes sèches.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la unePolitiqueSanté

COVID 19 : quels sont les gros changements du 1er février ?

À la uneSantéSociété

5 résolutions qu'on prendra... mais qu'on ne tiendra pas en 2023

Santé

Comment bien choisir sa cigarette électronique ?

Santé

Flacons d'e-liquide : Tout ce que vous devez savoir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux