À la uneActualitéInternational

La route de Confucius passe par l’Europe

“Est ce qu’une entreprise craint ses clients ? Où trouve-t-on la croissance mondiale aujourd’hui ? Doit-on répondre à la politique d’ouverture de la Chine par la fermeture de l’Europe ?” Dans la dernière rubrique de son blog, Jean-Pierre Raffarin interroge notre rapport aux pays émergents et en particulier au Géant chinois.

Jean-Pierre Raffarin rappelle qu’ un “continent endetté n’a d’autres choix que de s’ouvrir pour aller chercher à l’extérieur des points de croissance. Fermer ses frontières, c’est rester seul avec ses dettes.”

Sur son blog, il développe un syllogisme clair :

1/L’Europe a besoin de croissance pour supporter les efforts nécessaires au remboursement de sa dette.
2/La Chine est le premier moteur de la croissance mondiale. Elle a besoin de poursuivre son ouverture pour maintenir sa croissance.
3/ L’Europe et la Chine ont besoin l’une de l’autre.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Bobby Lashley, le futur champion WWE?

ActualitéÉtudiantMédiasPolitique

Communication 2.0 : quand la politique s'en mêle

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux