Tiangong 1, la station spatiale chinoise, va s’écraser sur terre. Digne d’un film catastrophe ou rien à craindre ?

Le module orbital chinois a quitté la Terre en septembre 2011. Opérationnel pendant deux ans, il a accueilli trois missions. La Chine a perdu contact avec le « Palais Céleste 1 » l’année dernière et les ingénieurs, ayant totalement perdu le contrôle du module, affirment qu’il pourrait s’écraser à tout moment sur Terre.

Lieu d’atterissage inconnu

Tiangong 1 pourrait s’écraser sur Terre entre octobre 2017 et avril 2018, affirme l’agence spatiale de la Chine. L’astrophysicien d’Harvard Jonathan McDowell a signalé au Guardian : « Maintenant que son [au module] périgée est en dessous de 300km dans une atmosphère plus dense, le taux de décomposition augmente. » Il affirme aussi qu’il est impossible de prédire où va s’écraser le module.

La structure de Tiangong 1 pèse plus de huit tonnes et fait plus de dix mètres de long. Le danger : les dégâts que pourrait causer la collision. Lors de la rentrée dans l’atmosphère, la plupart des parties du module  se désintégreront : seuls des morceaux de 100 kg s’écraseront sur Terre.  Les risques que les débris heurtent quelqu’un ou fassent des dégâts sont minimes mais pas impossibles.

Tiangong 2, lancée le 8 septembre 2016, a été un succès mais la perte du contrôle de Tiangong 1 assombrit le tableau.