ActualitéCultureMédias

La télé des années 90-3000 : Tout le monde en parle (France 2)

Un talk-show qui aura marqué l’histoire de la télévision. Animée par Thierry Ardisson, revivez vos fins de soirées de samedi soir des années 90-2000. Voyage dans le temps.

Comédiens, chanteurs, écrivains, hommes politiques, sportifs… Toutes les personnalités du moment sont passées dans Tout le monde en parle. Animée par Thierry Ardisson, suppléé un temps par Ruquier, par Linda Hardy puis par Laurent Baffie, l’émission se lance pour de bon le 11 septembre 1999. Avant cela, elle est menacée de s’arrêter à cause… d’un manque d’audience ! C’est un changement de producteur qui permet à l’émission de trouver son format talkshow.

Déroulement de l’émission

Toutes les deux semaines puis hebdomadaire à partir de septembre 1999, l’émission est bien rodée. Ardisson rythme l’émission avec des extraits musicaux et un clavier sampler, lui permettant de réagir avec sons. Parmi les samples, on retrouve Vous les copains de Sheila, Antisocial de Trust.

 Il existe plusieurs formats d’interview : le Ardiview, l’interview nulle, l’alerte rose, le par amour, avec des si… Parmi les plus loufoques, l’anti-portrait chinois ou encore l’interview Alain Delon, pendant lequel l’invité doit répondre à la 3ème personne.

Ardisson est un habitué et un grand nom de la télévision française. Il a toute ses gimmicks pour créer une véritable identité à Tout le monde en parle. « Amis de l’homme en noir, Bonsoir ! », « Amis du samedi soir, Bonsoir ! »… Les rituels sont nombreux et les spectateurs sont heureux de retrouver la même structure toutes les semaines.

Grands moments

Plusieurs moments ont marqué la télévision française et sont restés célèbres. Parmi eux, la question « Est-ce que sucer c’est tromper ? » posée par Ardisson à Michel Rocard, quand Marine le Pen a écouté Marine de Diam’s en 2006… L’un des grands moments de Tout le monde en parle reste lorsque des membres de l’association Act Up-Paris entrent sur le plateau pour protester contre la présence des Barebacker dans l’émission.

Plusieurs interviews sont aussi marquants. Ceux d’Isabelle Hupert, Jean Marie Bigard, Monica Belluci ou encore Gérard Darmon resteront dans l’histoire de l’émission.

L’émission prend fin le 8 juillet 2006. Pour la dernière, l’émission se clôt comme d’habitude avec Voilà, c’est fini de Jean-Louis Aubert. Mais cette fois, le chanteur vient en personne l’interpréter sur le plateau. Thierry Ardisson entre en conflit avec Patrick de Carolis, le président de France Télévisions, et quitte la chaine. L’émission est remplacée par On n’est pas couché, animée par Laurent Ruquier.

A lire aussi : La télé des années 90-2000 : Le Bigdil (TF1)

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéPop & GeekSéries Tv

Le Seigneur des anneaux : c’est quoi le “Silmarillion” ? 

ActualitéPolitique

C'était en 1922, il y a 100 ans... la marche sur Rome de Mussolini

ActualitéInternational

5 éléments pour comprendre les fondements de la République islamique en Iran

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... The Old Man, formidable thriller d'espionnage avec Jeff Bridges

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux