À la uneActualitéInternational

L’administration américaine bloquée faute de budget

Le non-vote du budget 2014 par les Républicains hier a conduit le Congrès et le Sénat à un « Shutdown », paralysant l’administration du pays. A l’origine de leur refus : le réforme sur la santé voulu par Obama, mais non consenti par les Républicain.

Les Républicains américain semblent bien déterminés à ne rien lâcher. Hier au Congrès, ces derniers n’ont pas voté le budget 2014 pour faire barrage au plan de santé de Barack Obama qui devait entrer en vigueur ce mardi. Contestant la réforme du président américain, ils ont profité de leur majorité au Congrès pour provoquer le 18ème « Shutdown » (fermeture provisoire des administrations et services fédéraux suite à un désaccord politique) depuis la réforme budgétaire de 1976, et le premier depuis dix-sept ans. 800.000 fonctionnaires jugés « non essentiels » sont ainsi mis en congé sans solde depuis ce matin. Ce désaccord entre le Congrès, majoritairement républicain, et le Sénat, majoritairement démocrate, pourrait conduire les Etats-Unis en défaut de paiement le 17 octobre.

Ralentir pour mieux passer

Dans cette situation, Obama se trouve dans une position compliqué. Sa réforme santé ne connait pas le succès espéré. 43 % des américains s’y opposent, alors que 40 % y sont favorables (17 % n’ont pas d’opinion), et le président voit à l’heure actuelle ses possibilités d’actions limitées. Mais le contexte induit par le « Shutdown » pourrait lui être profitable. Sous ses airs exaspérés, il sait que la situation joue en sa faveur. Alors que les contestations sur sa réforme de la santé passent progressivement au second plan, les Républicains vont se voire accuser de prendre le pays tout entier en otage. « Cette paralysie républicaine n’était pas inévitable » a-t-il déclaré depuis la Maison Blanche « je veux que tous les Américains comprennent pourquoi elle s’est produite ». Reste que le « Shutdown » doit durer assez longtemps pour provoquer une réel exaspération chez les américains.

Les parcs et musées nationaux fermés

Les quelques 800.000 fonctionnaires « non essentiels » mis en congé ce matin immobilisent d’une certaine manière le pays. Parcs et musées nationaux sont ainsi fermés. Parmi eux on récence notamment la Maison Blanche, le Lincoln Mémorial ou encore la Statue de la Liberté. Une mauvaise affaire car ces fermetures provoqueront la perte quotidienne de 750.000 visiteurs, soit un manque à gagner de 30 millions de dollars par jour. Du côté de l’administration, de nombreux employés du département de la justice, de l’armée, des marchés financiers et de la santé et des services sociaux ne travailleront pas aujourd’hui.

Crédit photo : Sipa

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinémaPop & Geek

La bande annonce du nouveau Captain America est sortie

À la uneCinéma

Titane sur Netflix : pourquoi le film de Julia Ducournau a choqué la Croisette ? 

À la uneMusique

5 choses à savoir sur le nouvel album d’Eminem

À la uneJeux Olympiques Paris 2024Sport

Jeux Olympiques 2024 : quelles sont nos grandes chances de médailles ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux