À la uneBrèvesSéries Tv

L’art du crime saison 3 : le tournage commence avec deux épisodes de 90 minutes

Le tournage de la saison 3 de L’art du crime a démarré hier jusqu’à fin juin avec la mise en boîte de deux nouveaux épisodes, de 90 minutes cette fois.

Après avoir proposé sur ses deux premières saisons des histoires en deux parties dans deux épisodes de 52 minutes (soit un 90 minutes à peine déguisé), L’art du crime saison 3 revient cette saison avec 2 nouveaux épisodes … de 90 minutes qui se tournent jusque fin juin. Baptisés “Un fantôme à l’Opéra” et “La malédiction d’Osiris”, ces deux nouveaux épisodes accueilleront comme guests Bruno Debrandt, Clémentine Célarié, Samuel Labarthe, Agustin Galiana. Dounia Coesens est quant à elle créditée sur ces deux nouveaux épisodes et donc sur deux histoires différentes.

Quel impact aura ce retour au format 90 minutes sur la narration de la série ? La question se pose car en saison 1, quand nous avions pointé qu’une histoire déroulée en 2 parties revenait à faire du 90 minutes, on nous avait expliqué que c’était différent dans la manière dont le rythme avançait.
Est-ce à dire qu’il y aura, dans ces nouveaux épisodes par exemple, moins de feuilletonnant autour des personnages entre les épisodes ? Réponse en fin d’année.

Entre les différentes marques de France 3 qui ont ce format, des séries comme L’art du crime ou Les rivières pourpres qui l’ont eu de manière indirecte, le format semble confirmer sa bonne santé et son retour en grâce, même s’il demeure très difficile à exporter (sauf sur une plate-forme).

« Un Fantôme à l’Opéra » – Maxime Lesage, danseur classique et candidat au corps de ballet de l’Opéra Garnier, est retrouvé mort, assassiné, dans le foyer de la danse de ce lieu centenaire. Un poème du célèbre peintre Edgar Degas a même été enfoncé dans sa gorge. Les élèves de l’école où Maxime étudiait racontent à Florence Chassagne et Antoine Verlay une étrange légende : le fantôme de « La Petite danseuse de quatorze ans », œuvre emblématique d’Edgar Degas dont l’école possède une reproduction, hanterait les lieux et attaquerait les danseurs. Les enquêteurs prennent cette légende bien au sérieux : est-ce que quelqu’un commettrait des crimes en se faisant passer pour elle ?

« La Malédiction d’Osiris » – Dans le département d’Egyptologie du Louvre, Florence Chassagne rencontre une jeune femme qui veut faire expertiser une boîte égyptienne vieille de presque 3 000 ans. Mais l’entretien tourne au cauchemar : prise dans un délire, la jeune femme s’effondre, morte. Les analyses toxicologiques révèlent qu’elle était sous l’emprise de substances puissamment toxiques à base de lotus bleu, un hallucinogène utilisé par les prêtres égyptiens pour les fêtes religieuses. Le mystère s’épaissit encore quand la traduction des hiéroglyphes sur la boîte évoque une mystérieuse malédiction en lien avec Osiris, le dieu égyptien du royaume des morts…

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 - 10ème Journée : Lyon ne gagne toujours pas

À la uneCultureSociétéSortiesSpectacles

Le retour de « 12 hommes en colère » au Théâtre Hébertot : le public vote favorablement

À la uneBrèvesSéries Tv

Astrid et Raphaëlle : France 2 lance le tournage de la saison 1

À la uneActualitéBrèvesNumérique

Objets connectés : Près de 105 millions d’attaques en 2019

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
On a vu pour vous … deux épisodes de la série Les rivières pourpres (France 2)