Laura Smet, fille de Johnny Hallyday, s’est exprimée ce matin par le biais de son avocat pour contester le testament de son père. Ce testament confierait la totalité de son patrimoine et de ses droits d’artiste à son épouse Laeticia Hallyday.

C’est avec stupéfaction et tristesse que David Hallyday et Laura Smet ont découvert les dispositions prises par leur père dans son testament. Selon leurs avocats, le testament prévoyait en effet de léguer l’entièreté de son patrimoine et de ses droits à son épouse. Aucune part de l’héritage du chanteur ne reviendrait à ses deux enfants, « ni bien matériel, ni prérogative sur son œuvre artistique, ni souvenir ». 

À lire aussi: Johnny Hallyday, rétrospective de ses tenues de scène.

Ces dispositions auraient été prises en vertu de la « loi californienne » et « contreviennent manifestement aux exigences du droit français », selon leurs avocats. Ils rajoutent que le testament du rockeur projetait que dans l’éventualité où Laeticia Hallyday mourrait avant son mari, l’ensemble des biens et droits de Johnny Hallyday reviendrait à leurs deux filles, Jade et Joy, « à parts égales ».