À la uneActualitéFranceSociétésociété

Le cas de Maëlig, le SDF de 18 ans, qui montre la double-face des réseaux sociaux

Le 25 août Twitter découvrait Maëlig, un SDF de 18 ans, à la rue depuis avril. Depuis son histoire a fait le tour d’internet et l’histoire a été relayée par les réseaux sociaux et M6.

Maëlig est à la rue depuis le 4 avril, jour de son dix-huitième anniversaire. Avant il logeait chez son père qui dit au Parisien “avoir tout fait pour [son] fils. (…) Mais moi je ne pouvais pas continuer comme cela. C’est à lui de s’insérer dans la société”. Maëlig quitte le foyer familial le jour de ses dix-huit ans. Il a quitté la région rémoise pour arriver à Paris. Il s’est installé au 107 rue de la Boétie dans le VIIIème arrondissement devant le Monoprix. Certains commerçants lui apportent à manger. Le vigile le trouve “très cool. un jeune simple, pas la tête basse”.

Le 25 août, Kim, une blogueuse de dix-neuf ans le croise et décide de lui parler. Il lui raconte son histoire qui la touche. Kim en appelle alors à Twitter en l’incitant à “jouer son rôle”. Le message a été retweeté plus de 66 000 fois. Depuis la vie de Maëlig a changée. “Ils font la queue” dit un commerçant, “on en voit cinquante qui lui apportent à manger, de l’eau. Il y en a même qui vont chez Nike, qui lui rapporte des chaussures”. Il est interviewé par Le Parisien et par M6. Son histoire continue à se diffuser.

“Des gamines de quatorze ans sortent du collège et fond des selfies avec lui”

Sur les réseaux sociaux, les internautes se mobilisent. Certains proposent de loger Maëlig. D’autres s’organisent pour lui acheter à manger dans le Monoprix à côté duquel il est installé. Sur Twitter, on peut tout de même voir que certaines personnes se prennent elle-même en photo, pendant qu’elle lui donnent à manger. Mais les commerçants autour de son emplacement voient aussi que “des gamines de quatorze ans sortent du collège et fond des selfies avec lui.” Il remarquent que les autres SDF de la rue ne reçoivent pas le même traitement. “Un jeune immigré était au même emplacement depuis des mois. Personne ne faisait rien pour lui. [Maëlig] il a des masses de personnes, juste pour le voir. Il a toujours des vêtements propres”.

“On en voit beaucoup, des français, des étrangers, des vieux, des jeunes. Ils ont tous des histoires. Mais c’est autour de lui qu’il y a du monde(…) Tant mieux pour lui s’il a trouvé quelque chose, mais ça me paraît hypocrite.” Si on en croit Twitter, Maëlig a effectivement trouvé un toit, au moins pour les prochaines nuits. Son emplacement, au 107 rue de la Boétie est vide. Au dire des commerçants son emplacement est un bon endroit. “Il y a les Champs-Elysées juste à côté, il est devant le Monoprix”. Il y a donc fort à parier qu’un autre SDF prendra sa place dans les prochains jours. Reste à savoir si la générosité restera.

 

Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Schitt’s Creek, la comédie sacrée aux Emmy Awards

À la uneSportTennis

Résumé de la 2ème journée de Roland-Garros 2020

À la uneActualitéInternationalPolitique

Le match Pence/Harris : De l'importance du vice-président

À la uneActualitéFranceSport

Cyclisme : Julian Alaphilippe, de l'armée jusqu’au trône mondial

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux