À la uneCinéma

Le Cineum de Cannes ouvre ses portes

C’est en ce mardi 6 juillet que le multiplexe du Cineum voit le jour, ainsi s’achève six ans de travaux. Cet édifice, imaginé par Rudy Ricciotti dans le quartier de la Boca, accueillera logiquement certaines projections du festival de Cannes. 

C’est le 3 juin, lors de l’annonce de la Sélection Officielle de cette 74ème édition du Festival de Cannes que, le président Pierre Lescure annonce que le Cineum est en état d’usage et fera partie intégrante du festival, selon Le Monde : « La ville est prête, le nouveau multiplexe de Cannes aussi. Avec Cineum, les deux plus beaux écrans d’Europe seront à la disposition des festivaliers. » 

En 2015, la mairie de Cannes lançait un appel d’offres pour un tout nouvel espace de cinéma. La ville de la French Riviera, principalement connue pour sa relation au cinéma, n’en possédait que deux : Les Arcades, au 77 rue Félix-Faure, comprenant 3 salles, et l’Olympia, 5 Rue de la Pompe, comprenant 9 salles. 

En soit, un peu plus d’une dizaine de salles pour la ville du cinéma n’est pas représentatif de ce que Cannes est pour ce domaine. Ce n’est maintenant plus le cas. Le Cineum de Cannes vient changer la donne. Le multiplexe comprend 12 salles de cinéma, c’est à dire 2450 places.

Une architecture signée Rudy Ricciotti

Le vainqueur de l’appel d’offres n’est autre que Phillipe Borys-Combret, l’actuel gérant du cinéma des Arcades. Il appuya sa proposition sur le fait qu’il fera appel à l’architecte Rudy Ricciotti pour la construction. C’est un pari réussi pour l’architecte, qui n’avait auparavant jamais imaginé de salles de cinéma. Le complexe est sur trois niveaux. Le rez-de-chaussée dispose de six restaurants différents, une salle d’exposition et peut-être même un karaoké. Les salles en elles-mêmes auront chacune une identité qui leur est dédiée, un univers propre. Les fauteuils sont quant à eux basculant, et sont parfois même dotés de haut-parleurs individuels. Les écrans ScreenX concluent une recherche intensives des dernières technologies à intégrer dans ce nouveau complexe.

Rudy Ricciotti s’exprime quant à son rapport au 7ème art, et ce qu’il pense des salles de cinéma, d’après Le Monde : « Si l’on aime le cinéma, il faut qu’on ait envie d’y rentrer. Comment voulez- vous que les gens reviennent dans les salles si elles ressemblent à un supermarché ? L’architecture devrait être là pour ça. Au lieu de quoi, on nous impose des méga-salles en tôle, des machines commerciales sans extravagance ni facétie, perdues dans des “zones d’activité”. » 

À lire aussi : Richard Donner : 10 films ou séries à revoir

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMusique

Après 6 ans d'absence, Adele est de retour avec un tout nouveau titre

À la uneSport

Soupçonné de l’avoir tué, le mari de l’athlète kényane Agnes Tirop a été arrêté

À la uneSéries Tv

De quoi parlera la série dérivée de Dune ?

À la uneFaits Divers

Des lycéens nantais menacés de mort après une vidéo où ils miment une prière musulmane

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux