À la uneFranceSoiréesSorties

Le club emblématique ‘La Java’ réouvrira ses portes dès la rentrée 2021

Repris par les frères Alexandre et Alban Pinchon au beau milieu de la crise sanitaire,  le club mythique des faubourgs ‘La Java’ réouvrira ses portes dès le mois de septembre. Établissement remis à neuf, artistes internationaux et programmation déjà bien chargée … voici un petit aperçu de ce qui attendra les futurs clients de ‘La Java’ dès la rentrée 2021.

Un club emblématique

Rendez-vous au 105 Rue du Faubourg du Temple, dans la Galerie du Palais du Commerce, en plein cœur du quartier de Belleville (10e arrondissement de Paris). Un site classé monument historique depuis 1994, au style art-déco avec ses vitraux et ses escaliers en fer forgé, qui vous plongera dans un autre univers dès votre arrivée. Et quelques mètres en-dessous, dans le sous-sol de la galerie … le plus vieux club de France : La Java.

Si ce club compte aujourd’hui prendre un nouveau départ, il n’en demeure pas moins une véritable référence dans l’univers des dancings parisiens. Ayant ouvert ses portes pour la première fois durant les Années folles, en 1923, le club a accueilli diverses icônes de la musique française au fil des décennies, dont la grande Edith Piaf, qui a fait ses débuts sur la scène de La Java quelques temps après son ouverture, ainsi que le célèbre jazzman Django Reinhardt.

© Compte Instagram de ‘La Java‘ : @lajavabelleville

« C’est un projet de famille ! »

En 2020, le club, qui a rencontré bon nombre de difficultés durant la crise sanitaire, a finalement dû trouver d’autres personnes pour reprendre les rênes de l’établissement. Une magnifique occasion que les frères Alexandre et Alban Pinchon n’ont pas manqué de saisir il y a de cela plusieurs mois. « Le quartier, le club, l’ancienneté, et l’idée de tout reprendre à zéro … C’était vraiment une belle opportunité », explique Alexandre Pinchon, qui travaillait déjà à la direction d’autres clubs depuis plusieurs années.

Un projet ambitieux qu’il n’est d’ailleurs pas le seul à porter, puisque son frère, Alban Pinchon, a également fait le choix d’abandonner son post d’auditeur financier pour s’embarquer avec lui dans cette aventure. « C’est un projet de famille ! » explique-t-il. « On se lance à deux parce qu’on est complémentaires. Alexandre, qui travaille dans l’événementiel depuis une dizaine d’années, se charge de la partie ‘production des événements’, et moi de la partie ‘finances et gestion’. » Si l’idée de travailler avec ses proches peut parfois rebuter, ce n’est cependant pas le cas de ces deux frères, qui voient en ce nouveau projet l’occasion de renforcer leur relation. « Pour l’instant, tout se passe bien, et on espère que ça va continuer comme ça. »

« Tout reprendre à zéro » … ou presque

Avec une capacité d’accueil de 600 personnes, l’intérieur du club a été refait dans son intégralité.  « À l’origine, c’était un lieu un peu ‘guinguette’, avec des couleurs rouges », commence Alexandre Pinchon. « On a tout recouvert pour créer une boîte vraiment électro. Le câblage est encore en train d’être installé, mais on a refait toute la partie lumières, la partie son, la déco … Tout va être neuf, ici. Il nous reste encore deux semaines de boulot et on sera enfin prêts à ouvrir. »

Si La Java semble ainsi faire peau neuve, que les habitués du club soient cependant rassurés, puisque les nouvelles équipes du club ont mis un point d’honneur à conserver son identité ‘électro’, tant au niveau de la décoration que des artistes qui assureront l’animation des soirées. En effet, un « booking d’artistes assez sélect » a déjà été établi jusqu’au mois de décembre, nous informe Alexandre Pinchon, avec des DJs européens et internationaux ainsi que de petits collectifs parisiens.

© Laurie Pécriaux / VL-Media

« On a fait le choix de travailler comme si la crise du Covid allait se terminer demain », ajoute Alban Pinchon, qui reste confiant vis-à-vis de la situation sanitaire. « Les gens ne sont pas sortis depuis quasiment un an et demi en boîte de nuit, donc on espère retrouver un peu de cette ‘vie d’avant’. » En parallèle, les deux frères ont cependant pris leurs précautions, précise Alexandre Pinchon, qui assure que « tout est déjà mis en place avec des entreprises externes » afin de veiller à l’application du protocole sanitaire dès la réouverture du club en cas de nécessité.

Rendez-vous en septembre 2021 !

La Java devrait ainsi continuer à s’imposer comme un lieu de prédilection pour les personnes souhaitant passer une soirée en boîte de nuit. Avec un public cible d’étudiants et de jeunes actifs, les tarifs proposés par le club devraient rester « plutôt moyens au niveau du marché », avec des prix tournant autour de 8€ la bière et 10€ la boisson hard, précise Alexandre Pinchon. « On veut conserver cet aspect convivial, cet esprit ‘boîte de quartier’ avec des artistes de qualité et des prix vraiment intéressants pour les clients que l’on va avoir. »

Après de nombreux mois de travail, le club devrait enfin être prêt à réouvrir ses portes dès début septembre 2021. À l’heure actuelle, deux programmations ont déjà été annoncées pour les 3 et 4 septembre à l’occasion de la réouverture du club, pour lesquelles vous pouvez déjà réserver votre billet en ligne via la page Facebook de La Java.

À lire aussi : Un été au tribunal : un héros secoure deux jeunes femmes en pleine nuit

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Donald Trump l'annonce, il va lancer son propre réseau social

À la uneCinémaSéries Tv

OCS Signature : après les séries, le label lance les films de genre avec L'invitation

À la uneActualitéPolitique

Les directeurs d'écoles peuvent maintenant connaître le statut vaccinal de leurs élèves

À la uneCinémaMédias

Antoine de Caunes, maître de cérémonie des César 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux