À la uneFaits DiversMédias

« Le grêlé », serial killer et candidat dans Tout le monde veut prendre sa place

Une séquence digne d’un film parodique dans laquelle un sérial killer participe à un jeu télévisé. François Vérone alias « le Grêlé » a été candidat dans l’émission « Tout le monde veut prendre sa place » présentée par Nagui, en 2019. Il était accusé de nombreux meurtres et viols avant les années 2000.

Nagui face à un tueur en série

Dans une ambiance décontractée, Nagui présente le candidat comme un ancien policier. Rapidement, les deux hommes évoquent le passé d’ancien gendarme à cheval du « grêlé » et ses rondes dans le cadre du travail dans le Bois de Boulogne. Comble du sort, François Vérone a été mis à pied en 1986. Dans une affaire concernant ses fameuses rondes dans le Bois parisien. Il était soupçonné d’être impliqué dans une affaire de mœurs avec des prostituées.

Ce passage de l’émission qui était pourtant resté inaperçu jusqu’à présent et datant de 2019 a été révélé par nos confrères de Marianne. La séquence n’a pas tardé de faire réagir les réseaux sociaux. Une séquence surréaliste dans laquelle le tueur en série est à visage découvert à la télévision. Il était pourtant recherché pendant 35 ans pour ses crimes. En réalité, Vérone n’aurait jamais tenté de cacher son identité et son visage durant toutes ces années. C’est ce que révèle son épouse dans un livre qui lui est consacré et qui est à l’origine de la journaliste Patricia Tourancheau.

Personne ne veut prendre sa place !

En septembre 2021, son corps est retrouvé dans un appartement que lui-même avait loué sur Airbnb. Trahi par son ADN, François Vérone s’est suicidé la veille de son arrestation. Il a mis fin à ses jours au Grau-du-Roi à seulement quelques kilomètres de son domicile de La Grande Motte. L’homme marié et père de famille avait laissé une lettre. Une lettre dans laquelle le « grêlé » avoue ses crimes. Des crimes qu’il tente de justifier par une « rage folle » qui a « fait de lui un criminel ».

L’ancien gendarme est accusé d’être à l’origine de 3 meurtres et de multiples agressions. Il aurait tué Cécile Bloch, le 5 mai 1986. Elle était âgée de 11 ans. Il aurait aussi violé et séquestré une autre fillette de 11 ans pendant plusieurs heures dans une maison abandonnée à Mitry-Mory, en Seine-et-Marne, en 1994. Une autre affaire non résolue se serait déroulée dans le Marais. Pendant de nombreuses années, sans remords, le meurtrier a aussi été adjoint au maire à la mairie de Prades-le-Lez, ville proche de Montpellier.

A lire aussi : Pourquoi sommes-nous fascinés par les tueurs en série ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Secret Story : où peut-on revoir toutes les saisons de l'émission ?

À la uneInternationalPolitique

Comment sont choisis les jurés dans les procès aux Etats-Unis ?

À la uneSport

Jeux Olympiques 2024 : quel est le rituel d’allumage de la flamme olympique ?

À la uneSéries Tv

"Erica" : Julie de Bona et Grégory Fitoussi réunis dans la série de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux