À la uneFaits DiversFrance

Tempête Monica : que se passe t-il dans le Sud-Est de la France ?

Le Sud-Est de la France subit de violentes intempéries depuis le week-end du 9 mars. La tempête Monica touche plusieurs départements a déjà fait sept morts.

Les intempéries dû à la Tempête Monica ont été meurtrières le week-end dernier. Météo France avait déclaré six départements en alerte orange. Le lundi 11 et le mardi 12 mars, la façade atlantique a subit de grandes marées. Si les intempéries se sont maintenant calmé, le bilan humain et les dégâts sont lourds. Les secouristes ont déclarés six morts.

Vigilance orange dans six départements

La météo a été plus clémente ce lundi contrairement au week-end du 9 et 10 mars. Le département du Gard n’est plus en vigilance orange. Mais ce n’était pas le cas pour six départements en France. En effet, la Charente-Maritime, la Gironde, les Pyrénées-Atlantiques, l’Yonne, la Saône-et-Loire et le Puy-de-Dôme ont tous été placés en vigilance orange pour un risque de crues. La Gironde, de son côté, l’a été pour « vagues-submersion ». 

À l’heure actuelle Météo France n’annonce qu’une vigilance orange crue en Gironde. Les habitants devront être très attentifs dans les jours à venir.

Tempête Monica : un bilan humain inquiétant

Alors que le bilan des pertes humaines s’élève à six morts, le corps d’une fillette de 4 ans a été retrouvé ce lundi 12 mars dans le Gard. Pour rappel, l’enfant, son frère et leurs parents avaient été emportés samedi soir vers 23 h 30. Les eaux du Gardon ont emporté leur véhicule alors qu’ils tentaient de traverser un pont submersible à Dions, un village de 500 habitants au nord de Nîmes. Le corps du père avait été découvert lundi le long de la rivière. La mère est saine et sauve.« Les investigations se poursuivent », écrivait ce mardi soir la préfecture du département sur X.

À Pézenas, dans l’Hérault, c’est le corps sans vie d’un homme de 87 ans qui a été retrouvé ce lundi 11 mars. La victime gisait dans des branchages, sa voiture située à quelques mètres. 

Un nouveau corps a été signalé par des chasseurs mardi soir, rapporte 20 minutes. Seulement, les secours n’ont pas pu y accéder. « L’endroit est pour l’heure inaccessible par les unités de gendarmes et pompiers », indique la préfecture du département. Une nouvelle tentative pour y accéder a eu lieu ce mercredi matin, suivie d’une identification du corps. Selon une source de gendarmerie, il s’agirait de l’hommage âgé de 73 ans, responsable d’une centrale hydroélectrique, qui avait disparu samedi 9 mars à Saint-Martin-de-Valamas. 

À lire aussi : « Le grêlé », serial killer et candidat dans Tout le monde veut prendre sa place

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Secret Story : où peut-on revoir toutes les saisons de l'émission ?

À la uneInternationalPolitique

Comment sont choisis les jurés dans les procès aux Etats-Unis ?

À la uneSport

Jeux Olympiques 2024 : quel est le rituel d’allumage de la flamme olympique ?

À la uneSéries Tv

"Erica" : Julie de Bona et Grégory Fitoussi réunis dans la série de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux