À la uneCinéma

Le jour où…La vie d’Adèle a brisé le tabou sur l’homosexualité

La Vie d’Adèle a secoué l’année 2013 par son sujet et ses scènes plutôt osées. Récompensé par une Palme d’Or au Festival de Cannes, il reste aujourd’hui un chef d’œuvre du cinéma français. À l’occasion de son arrivée sur la plateforme Disney +, Vl media fait un retour sur l’ampleur qu’a pris sa sortie dans les salles.

Dans l’Histoire, beaucoup d’événements qui constituent notre culture d’aujourd’hui auraient pu se passer d’une toute autre manière.
C’est le cas de certains films culte dont le rendu final que l’on connaît tous est le résultat de persévérance et d’espoir en un projet qui semble impossible.

Briser le tabou de l’homosexualité

En ce qui concerne briser le tabou sur l’homosexualité en France, La vie d’Adèle est souvent évoqué. Ce film ne traite pas simplement de l’orientation sexuelle en tant que telle, mais aussi de toutes les questions qui gravitent autour. Adèle, jeune lycéenne de 17 ans qui s’est toujours pensé hétéro va commencer à se poser des questions sur son homosexualité et su r les conséquences que ça aura dans sa vie. Elle va connaître sa première expérience avec une femme et les doutes et le harcèlement qui l’accompagne. Si aujourd’hui, ce genre de problématiques sont abordées sous toute leur forme dans des séries, à l’époque le sujet n’était pas beaucoup traité.

Les polémiques à l’heure du mariage pour tous

Au moment de la sortie du film, la France était secouée par les manifestations contre le mariage pour tous. À l’époque, c’est la présidente du Parti chrétien-démocrate, Christine Boutin qui a critiqué la sortie de La Vie d’Adèle. Elle avait déclaré que l’homosexualité semblait être devenue une mode que le film n’a fait qu’entretenir. De nombreuses associations ont réagi face à ses propos. C’est notamment, Nicolas Gougain, porte-parole de l’Inter-LGBT qui a pris la parole pour s’indigner des paroles de Christine Boutin. Mais la réponse qui a le plus étonné à l’époque n’est autre que celle de l’actrice principale elle-même, Adèle Exarchopoulos. En effet, la jeune femme n’a pas pesé ses mots dans la boite à questions du Grand Journal. Elle a déclaré que Christine Boutin était une « frustrée de la fouffe » en brandissant un fier doigt d’honneur. Propos qui ont amusé et mit fin au débat.

Esthétisme et sexualité

Car en effet, si La Vie d’Adèle a dérangé certains à l’époque, c’est en partie à cause des scènes de sexe. Elles sont bien présentes et très explicites. Le réalisateur Abdellatif Kechiche est très perfectionniste et exigeant. Il veut se rapprocher au plus près du réel dans ses créations. Et c’est aussi le cas pour les scènes de sexe. Elles sont assez longues, l’une d’entre elles dure 6 minutes. Mais Kechiche y montre aussi son goût pour l’esthétisme. « Nous avons tourné ces scènes comme des tableaux, des sculptures. On a passé beaucoup de temps à les éclairer pour qu’elles soient vraiment belles » Bien que le réalisateur ait un fort attrait pour lé réel, il n’a néanmoins pas complètement mis a nu ses actrices. En effet, durant les scènes intimes, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos portaient des coques moulées peintes couleur chair avec de faux poil pubiens pour cacher leurs vrais sexes.

Des conditions de tournages difficiles

Justement, la sexualité a été un point qui a fait polémique à l’époque de la sortie du film. Les nombreuses scènes de sexe, longues et explicites ont pu choquer certains spectateurs. En effet, nombre d’entre eux ont même comparé l’œuvre de Kechiche à un film pornographique. Malgré l’interdiction au moins de 12 ans, certains spectateurs ont considéré que ce n’était pas assez restreint au niveau de l’âge. La propre auteure de la BD dont le film est adapté s’était indignée. Selon elle, les scènes de sexe n’étaient qu’ « un étalage brutal et chirurgical, démonstratif et froid de sexe dit lesbien, qui tourne au porn. »
Après la sortie du film, une autre polémique a éclaté, concernant les conditions de tournage cette fois. Il semblerait en effet que les deux actrices principales aient mal vécu le tournage. Léa Seydoux a même pensé à ne plus jamais travailler avec Abdellatif Kechiche. Adèle Exarchopoulos, quant à elle, a avoué avoir été gênée pendant certaines scènes de sexe.

Le film salué par la critique

Mais malgré ces nombreuses polémiques, La Vie d’Adèle a néanmoins reçues en majorité des critiques positives. Les plus grands magazines comme les Inrocks ou encore Vogue considèrent le film comme un chef d’œuvre. La performance des actrices a également été vivement saluée. Seuls quelques journaux comme Le Figaro ou Valeurs Actuelles ont en revanche dressé une critique plutôt négative. À sa sortie, le film obtient la note de 4,6/5 ce qui est un bon score et reste dans le Box-office pendant 26 semaines.

La Palme d’Or du Festival de Cannes

Au niveau des récompenses, La Vie d’Adèle se distingue aussi grandement. Adèle Exarchopoulos a obtenu pour son rôle le César du Meilleur jeune espoir féminin. Léa Seydoux a également reçu le prix de la meilleure actrice aux lumières de la presse étrangère 2014. Abdellatif Kechiche, lui, a obtenu pour son travail, le prix du Meilleur film français. Le film n’est également pas passé inaperçu au Festival de Cannes ou le réalisateur et ses deux actrices ont obtenu une Palme d’Or.

Malgré les nombreuses polémiques autour du film, La Vie d’Adèle reste un classique incontournable du cinéma français. En plus d’avoir brisé le tabou sur l’homosexualité, il a également mis en lumière l’esthétisme de la sexualité sans vulgarité. Pour Adèle Exarchopoulos, ce film aura également été celui qui l’aura fait connaître et lancé sa carrière.

A lire aussi : Le jour où…Forrest Gump a révolutionné le cinéma

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFrance

Dès septembre, des salariés sans pass sanitaire pourront être licenciés

À la uneSport

Avec AEW Dynamite Fyter Fest, le catch rime avec succès et fraîcheur

À la uneActualitéSéries Tv

Netflix dévoile un nouveau teaser pour la saison 5 de ‘La Casa de Papel’

À la uneActualitéInternational

Allemagne : explosion d’un site chimique, plusieurs employés blessés

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux