À la uneActualitéSport

Le parquet de Nice ouvre une enquête après les incidents de Nice-Marseille

Le parquet de Nice a décidé d’ouvrir une enquête après les incidents d’hier lors du match opposant Nice à Marseille. Des supporters niçois ont envahi la pelouse pour en découdre avec les joueurs marseillais.

Cet événement doit avoir des conséquences. Hier, à la 75ème minute du match Nice-Marseille pour le compte de la troisième journée de Ligue 1, Dimitri Payet a reçu une bouteille pleine des tribunes dans le dos. Le Français excédé d’avoir été la cible de projectiles pendant tout le match renvoie la bouteille dans les tribunes. Une scène de chaos s’en suit. Des membres du groupe Ultra Populaire Sud envahissent la pelouse pour en venir aux mains avec les joueurs marseillais. Invectives, mêlée générale entre joueurs et supporters débutent. Les téléspectateurs du monde entier assistent à cette scène de la honte.

Les joueurs sont sommés de rentrer au vestiaire par l’arbitre et le match est suspendu. Le calme regagne les tribunes mais le mal est déjà fait. Des photos publiés par la communication de l’Olympique de Marseille montre des joueurs marqués par les échauffourées dans le stade. Ce match a mis en lumière les problèmes de sécurité auxquels fait face la LFP. Par deux fois (la première fois après l’ouverture du score), les supporters sont rentrés en contact avec les joueurs sans que les membres de la sécurité ne puissent agir.

Après plus d’un an et demi sans supporters la ligue se doit d’agir, mettre en place des sanctions et des nouveaux protocoles pour éviter de nouvelles récidives. Les deux clubs se présenteront à la commission de discipline de la LFP ce mercredi 25 août. Pour le moment, ces graves incidents sont sans conséquences. Comme le révèle le parquet lors de l’ouverture de l’enquête, “il n’y a pas de garde à vue”. Prime Video, le diffuseur de la rencontre, a indiqué qu’il fournira les images nécessaires pour faire avancer l’enquête.

Les deux clubs restent sur leurs positions

La LFP après un long moment d’attente (environ 1h) a décidé de faire reprendre le match. Une décision qui a marqué un contraste entre les deux équipes. Les Niçois sont rapidement revenus sur la pelouse tandis que les Marseillais sont restés dans leur vestiaire. Une décision que regrette, le président niçois, Jean-Pierre Rivère en conférence de presse “je sais très bien que le match aurait pu reprendre. J’étais persuadé que cela se passerait très bien. Malheureusement les Marseillais n’ont pas souhaité reprendre”.

Une explication que donne le président marseillais, Pablo Longoria, dans une vidéo publié sur les réseaux sociaux du club. “On a décidé pour la sécurité de nos joueurs, qui ont été agressés lors de l’envahissement du terrain, de ne pas reprendre le match car leur sécurité n’était pas garantie” explique-t-il.

Les deux présidents défendent leur position pour préserver leurs intérêts et ceux de leurs clubs. Mais certaines déclarations, comme celle de Jean-Pierre Rivère, de minimiser l’indéfendable sont regrettables. “Ce qui met le feu aux poudres ce sont les réactions de deux joueurs marseillais qui ont rejeté les bouteilles vers nos supporters. Après, tout s’est enchaîné. Le service de sécurité de l’OM est intervenu sur la pelouse et a frappé nos joueurs. Il n’avait rien à faire là” explique-t-il lors de la conférence de presse.

Quels sanctions possibles ?

Des réactions qui vont totalement à l’opposé de ce qu’elle qu’on avait pu observer à Montpellier il y a deux semaines. Les dirigeants du club avaient communiqué par le biais des micros du stade d’arrêter les violences sous peine de recevoir des sanctions. Les premières sanctions sont déjà tombés et des tribunes du stade montpelliérain sont fermés à titre conservatoire. Ici, les faits sont bien plus grave et les Niçois risquent de lourdes sanctions. C’est pourquoi, Jean-Pierre Rivère a essayé de minimiser les actions de ses supporters pendant toute la soirée. Il est allé discuter avec les fautifs au pied de la tribune et les a salué. Ses joueurs ont fait de même quelques minutes plus tard en allant au milieu du terrain.

Pendant ce temps-là, les joueurs marseillais se dirigeaient vers leur bus pour retourner à Marseille. Pour le moment, l’Olympique de Marseille a perdu le match sur tapis vert pour ne pas s’être présenter à la reprise. Les prochaines semaines devront éclaircir la situation et donner des réponses. Des sanctions sont à prévoir pour les supporters niçois et peut-être pour certains joueurs. Des réponses plus précises seront donnés dès mercredi mais ce feuilleton est loin d’être fini.

A lire aussi : Ligue 1 – Les recrues à suivre cette saison

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

Pour Bound for Glory 2021, Impact Wrestling sort le grand jeu

À la uneInternational

Pourquoi ce regain de tension entre la Chine et Taïwan ?

À la uneActualitéFrance

Jean Castex annonce une "indemnité inflation" pour répondre à la hausse des prix

À la uneInternational

L'acteur Alec Baldwin tue "accidentellement" une personne lors d'un tournage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux