À la uneCinémaCulture

Le retour à ZombieLand vaut-il le détour ?

10 après le premier opus, Tallahassee, Columbus, Wichita et Little Rock nous montrent l’évolution de leur monde. Entre nouvelles rencontres, nouvelles maisons, nouveaux zombies, nouveaux problèmes, comment la petite famille s’en sort-elle ?

Affiche promotionnelle de Retour à Zombieland

Retour à ZombieLand reprend la même équipe devant et derrière la caméra qu’il y a 10 ans. On retrouve devant la caméra, Woodie Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone et Abigail Breslin. Casting de qualité, qui, comme on a pu le voir ces dernières années n’a pas arrêter de surprendre. Harrelson pour sa prestation dans True Detective ou Three Billboards, Eisenberg pour The Social Network et Stone pour LalaLand et bien d’autres. Derrière la caméra on retrouve le réalisateur du premier, Ruben Fleischer. Il est accompagné par Dave Callaham, Rhett Reese et Paul Wernick, scénaristes du premier ainsi que de la série Deadpool. Au casting original viennent s’ajouter 3 nouveaux personnages. Nevada, jouée par Rosario Dawson, Madison jouée par Zoey Deutch et Burkeley joué par Avan Jogia.

10 ans après

L’histoire commence 10 ans après la fin du premier film. La petite famille a évoluée ensemble, se déplaçant de maisons en maisons à la recherche d’un vrai foyer. Après leur installation à la maison blanche, les adultes doivent gérer la crise d’adolescence de Little Rock. Son besoin d’émancipation ainsi qu’une demande en mariage impromptu pour Wichita poussent les 2 sœurs à reprendre la route toutes les deux. Sur leur voyage, Little Rock rencontre un jeune faux hippie “Berkeley” qui l’emmènera dans un lieu sûr et sans armes appelé Babylone. Wichita fera alors appel aux autres de l’équipe pour aller la chercher.

L’humour gras et gore est, comme pour le premier toujours présent et réussi. Ce film est un très bon divertissement, malgré quelques facilitées de scénario, les blagues, les chorégraphies et les effets spéciaux rattrapent le tout. Le point intéressant de ce film est de montrer la nouvelle génération, une caricature des 18-25 aisés de nos jours. Il aurait été compliqué de reprendre l’histoire 10 ans plus tard avec les mêmes références. Le fait que le film soit absurde, le fait qu’on fasse référence à Uber (par exemple) n’a aucun sens mais ne dérange pas. Le film a su évoluer comme son public, et c’est tout ce qu’on demandait. Le film, selon moi a su répondre à l’attente de ces dernières années. Sans être le film de la décennie Retour à Zombieland est un excellent divertissement.

Bande annonce de Retour à ZombieLand

À lire également :

Green Lantern : Greg Berlanti travaille sur une série pour HBO Max

Superman & Loïs : une série en développement pour la CW

About author

Pasinato Pablo Journaliste Culturel VL Média
Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : Quels adversaires pour Paris et Lyon ?

À la uneBrèvesSéries Tv

Curb Your Enthusiasm : une date et un trailer pour la saison 10

À la uneActualitéFranceSociété

Zoo d'Amnéville : une pétition réclame la fermeture du site

À la uneActualitéFranceNon classéSociété

Retraites: Décryptage de l'annonce attendue de Édouard Philippe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Superman & Loïs : une série en développement pour la CW