À la uneActualitéFrancePolitique

Le statut des cheminots : propositions et révoltes

cheminots

Le gouvernement a annoncé lundi qu’il voulait mettre fin au statut des cheminots, suite au dépôt du rapport Spinetta. Le Premier ministre espère faire passer cette réforme de la SNCF avant l’été, grâce aux ordonnances.

En quoi consiste ce statut de cheminot ?

Le statut de cheminot est un statut créé par l’Etat afin de remercier les fonctionnaires pour leurs “services rendus à la nation”. Ce statut est celui de 92% des employés de la SNCF selon les statistiques du groupe en 2016.

Il prévoyait en effet d’une part que les cheminots aient un emploi garanti à vie. Ils n’étaient pas concernés par le licenciement économique. Trois possibilités de départs seulement sont prévues sous ce statut : la démission du fonctionnaire, la retraite ou la radiation (en cas de fautes graves).

Les régimes de retraite des cheminots sont une autre particularité de ce statut. Au lieu d’être calculée sur le salaire des vingt-cinq meilleures années comme tous les autres statuts de travailleurs, la retraite des cheminots est calculée sur le salaire des six derniers mois. Cette particularité amène que la pension de retraite des cheminots reste en moyenne supérieure à celle des autres français.

Autre singularité : un cheminot gagne en échelon tous les trois ans. A chaque échelon supplémentaire, il voit son salaire augmenter. Le salaire moyen d’un cheminot est de 3 090 euros brut. A ces avantages s’en rajoutent d’autres : gratuité des billets de train, régime spécial de Sécurité Sociale …

À lire aussi : Affaire Wauquiez : Quotidien révèle de nouveaux enregistrements accablants

Quelles sont les propositions du Premier ministre ?

Edouard Philippe souhaite que désormais les futurs employés de la SNCF bénéficient des mêmes avantages que les autres travailleurs français. Il prévoit donc que les cheminots ne soient plus avantagés vis-à-vis du Code du Travail, et aient les mêmes conditions que tous les autres travailleurs. Cependant, le Premier Ministre se dit conscient des contraintes du métier et de la nécessité de compenser ces contraintes par un statut de fonctionnaire SNCF particulier. Un accord de branche est donc prévu.

Cette réforme de la SNCF est proposée notamment afin de redonner une nouvelle compétitivité à la SNCF, dont les prix sont supérieurs à ceux de tout ses concurrents. La rigidité des grilles salariales et l’augmentation de la masse salariale ne lui permettent pas une assez bonne adaptabilité aux prix du marché.

La colère des cheminots

Les cheminots sont en général blessés par ce projet de réforme. Pour beaucoup, il revient à nier les conditions difficiles de travail. Les avantages contenus dans le statut de cheminot sont en effet là pour compenser des horaires décalés, durant les jours fériés et un travail souvent pénible. Ils ont décrété être prêts à une grève d’un mois si le gouvernement ne reculait pas.

 

Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux