À la uneActualitéSanté

Le vaccin Moderna pourra désormais être administré aux 12-17 ans

Après le Pfizer-BioNTech, le vaccin Moderna devient le second vaccin à recevoir la validation de l’Agence Européenne des Médicaments pour être administré aux mineurs âgés de 12 à 17 ans.

Nouvelle décision de l’Agence Européenne des Médicaments (AEM) annoncée ce vendredi 23 juillet dans un communiqué : les adolescents de 12 à 17 ans pourront désormais bénéficier du vaccin Moderna contre le Covid-19. Ce vaccin, aussi connu sous le nom de Spikevax, devient ainsi le deuxième à pouvoir être administré aux mineurs de plus de 12 ans dans les 27 pays de l’Union Européenne après celui des laboratoires Pfizer-BioNTech, rapporte l’AFP

Ici encore, le mode d’administration du vaccin ne change pas : le vaccin Moderna sera administré en deux injections intramusculaires au niveau de la partie supérieure du bras. Le délai à respecter entre les deux doses demeure là aussi de quatre semaines minimum.

Des effets secondaires similaires

L’Agence Européenne des Médicaments a par ailleurs indiqué dans son communiqué qu’une étude a été menée sur 3 732 adolescents âgés de 12 à 17 ans en accord avec le Comité des Médicaments Pédiatriques (PDCO). Parmi eux, 2 163 ont reçu le vaccin Moderna, tandis que les 1 073 autres ont reçu un placebo. Et les résultats sont sans appel : le vaccin est tout aussi efficace chez les 12-17 ans que chez les plus de 18 ans, rapporte Ouest France.

Par ailleurs, rien de nouveau du côté des effets secondaires ! Toujours selon l’AEM, les effets secondaires observés chez les 12-17 ans ayant reçu le vaccin Moderna sont les mêmes que ceux observés chez les plus de 18 ans ayant bénéficié du même vaccin. Douleur au bras, fatigue, mal de tête, courbatures, nausées, vomissements voire fièvre … Autant de symptômes qui disparaissent après quelques jours dans la (très) grande majorité des cas.

Limiter la propagation du virus

Si la vaccination des 12-17 ans n’est ouverte que depuis le 15 juin, elle n’en demeure pas moins un point essentiel de la stratégie de vaccination en France. En effet, comme le rapporte Le Monde, si les mineurs de plus de 12 ans sont moins exposés aux formes graves du Covid-19 par rapport aux populations plus âgées, ils restent cependant particulièrement touchés par le virus et sont à l’origine de nombreuses contaminations. Ainsi, pour le gouvernement français, l’enjeu principal de la vaccination des 12-17 ans est avant-tout de limiter la propagation du virus sur le territoire.

À lire aussi : JO 2021 : les cavaliers français prêts à affronter les épreuves de saut d’obstacles

About author

Journaliste
Related posts
À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #83

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Anna, fable post-apocalyptique choc

À la uneActualitéEnvironnementInternational

La Chine va cesser de construire des centrales à charbon à l’étranger

À la uneActualitéBrèvesCulture

Louane et Julien Doré rejoignent le casting de The Voice Kids

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux