À la uneActualitéFranceNon classéPolitique

Le XVIème arrondissement contre l’accueil des migrants

Alors que la mairie de Paris réquisitionne le gymnase Jean Bouin dans le XVIème arrondissement de Paris pour accueillir 150 migrants, les élus du quartier annoncent leur mécontentement.

À l’approche des températures hivernales, la maire de Paris Anne Hidalgo a décidé de réquisitionner le gymnase Jean Bouin pour en faire un centre d’accueil pour 150 réfugiés qui n’ont nul part d’autre ou aller. Sauf que les riverains de l’arrondissement ne voit pas d’un bon œil le fait qu’on leur “vole” un lieu commun qui selon eux prive 1500 élèves de leur complexe sportif. Ils expliquent que réquisitionner le gymnase équivaut à condamner des dizaines de salariés au chômage technique.

La première à prendre le contre-pied de la maire de Paris est Danièle Giazzi, la maire LR du XVIème, elle estime que “son arrondissement n’a à recevoir de leçon d’humanité, de solidarité, de personne” et s’en prend à Anne Hidalgo : “C’est dommage que tout le monde soit dupe de cette espèce de manip électoraliste de Madame Hidalgo”, a-t-elle déclaré à BFM. Elle raconte aussi que la maire de Paris “ne connaît pas le XVIème”, une référence aux réquisitions de la caserne Exelmans et de l’hôtel Mezzara qui ont servi à loger des sans-abris en 2016 et 2017. Des réquisitions qui avaient déjà fait polémiques à l’époque.

Dans un communiqué, le député Claude Goasguen a déclaré “Il ne s’agit pas pour nous de renoncer à une quelconque solidarité à l’égard de ceux qui sont dans la difficulté mais nous devons refuser que les scolaires et les parents d’élèves soient les victimes d’une mauvaise politique.” Un avis partagé par Patrick Karam, vice-président de la région Île-de-France et inspecteur général jeunesse et sports.

Mais tout les politiques ne sont pas aussi fermés d’esprit et certains soutiennent même l’idée d’Anne Hidalgo comme Ian Brossat, porte-parole du PCF. Qui donne son avis crûment “dans l’échelle de la dégueulasserie on dépasse tous les records…”

“Il s’agit de mettre à l’abri, de manière temporaire, les migrants qui sont à la rue”, a expliqué de son côté la préfecture régionale d’Ile-de-France à l’AFP. Elle a ajouté que le choix du gymnase Jean-Bouin a été validé par la mairie de Paris, qui cherche à relocaliser l’activité sportive. Cette réquisition fait partie d’un plan concernant tous les départements franciliens et devant permettre la mise à disposition de 1 200 places d’urgence au total.

 

Related posts
À la uneFootSport

Ligue 1 - 2ème Journée : Lyon rugit de plus belle !

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... The Righteous Gemstones (HBO), loué soit Danny McBride

À la uneActualitéArtInternationalPolitique

Affaire Epstein : un tableau de Bill Clinton en travesti découvert

À la uneActualitéHigh Tech

Un trou noir de la taille de 7 systèmes solaires

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux