À la uneFaits DiversFrance

(Update) Lelandais : face à la justice pour le meurtre d’Arthur Noyer

Le récidiviste Nordahl Lelandais comparaît aujourd’hui, lundi 3 mai, devant la cour d’assises de Savoie pour le meurtre du caporal Arthur Noyer. Le procès se tiendra du 3 au 12 mai. 

Quatre ans se sont écoulés depuis le meurtre, et ce matin débute le procès de Nordahl Lelandais qui durera dix jours. Depuis la fin 2017, des investigations sont menées sur la disparition du jeune militaire âgé de 23 ans mais également sur la disparition de la petite Maëlys. 

À partir de 10h, la cour d’assises de Savoie (Chambéry) examine les circonstances qui ont amené à la mort du jeune militaire. Pour le meurtre de Maëlys, survenu durant l’été 2017, le procès démarrera en 2022.

C’était en fin de soirée, le mardi 11 avril 2017, le jeune militaire Arthur Noyer sort d’une soirée arrosée dans un bar avec ses coéquipiers. Pouce levé, le caporal attend qu’un automobiliste le prenne en auto-stop. Nordahl Lelandais s’arrête et ouvre sa portière. Quant au reste de la nuit, il est encore difficile de l’élucider. L’accusé maintient sa version des faits. Il assure que la mort est due à « une bagarre qui a mal tourné ». 

Le début de porcès

Ce matin, le procès a démarré. C’est à partir de 9h que les journalistes, photographes, avocats, juges, jurés et parties civiles sont arrivés. Nordahl Lelandais est entré dans le box des accusés à 10h13. D’après l’AFP, il se serait présenté d’une « petite voix ». Le président de la cour d’assises, François-Xavier Manteaux, a demandé aux parents de la victime d’être dignes et de ne pas perturber l’audience. 

C’est vers 11h que, en plein début de procès, l’avocat de Nordahl Lelandais a accusé les chaînes d’informations en continu. « Ils ont déjà fait de lui un tueur en série, ils l’ont déjà eux-même condamné! ». affirme Me Jakubowicz.

Il a également précisé « Je ne suis pas en train de plaider un acquittement, il est mis en examen dans deux affaires dramatiques, mais d’un point de vue juridique, tout le monde sait qu’on ne peut pas parler de tueur en série. On peut en parler à partir de trois assassinats » d’après Cnews

L’avocat des parties civiles, Me Boulloud, a alors affirmé « Oui ton meurtrier a le droit pour lui. Toi Arthur tu avais un droit essentiel, celui de vivre. Il avait le droit de vivre M. Lelandais et vous l’avez tué. On est aussi là pour remettre l’église au centre du village ».

Update :

La première journée de son procès pour le meurtre du caporal Arthur Noyer s’est finie tard. La salle ferma ses portes aux alentours de 20h45 après l’étude du casier judiciaire total de l’accusé.

La fin d’audience avait été émouvante, la mère de l’accusé s’est directement adressée à lui : «Je te demande, Nordahl, de dire la vérité, toute la vérité, pour les parents d’Arthur, pour tout le monde».

Le deuxième jour de procès a débuté aux alentours de 9h30. Aujourd’hui des anciennes compagnes de l’accusé sont attendues pour dépeindre la personnalité de ce dernier. Les propos se contredisent. Alors qu’une ex-compagne affirme qu’il a un caractère nerveux elle assure qu’il n’a jamais été violent. Et une autre affirme qu’à l’inverse il agissait avec elle de manière violente. « Il m’avait secoué d’une violence, comme une feuille de papier » affirmait-elle avant de préciser qu’à l’époque elle n’avait pas porté plainte de peur des représailles.

À lire aussi : Disparition de Maddie McCann : un mystère toujours non élucidé

Credit photo : Pixabay

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFaits DiversFrance

Sept morts dans des avalanches en Savoie

À la uneCulture

C’était il y a 70 ans … Alice au pays des merveilles, le classique psychédélique

À la uneInternational

La police intervient lors d’une fête de Chris Brown

À la uneFranceSéries Tv

La chanteuse Louane prochainement héroïne d'une série policière sur TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux