ActualitéEquitationSport

L’équithérapie : guérir grâce aux chevaux

Et si le cheval pouvait aider un patient à aller mieux ? La médecine se penche de plus en plus sur les bienfaits que procure les animaux sur la santé humaine, et particulièrement le cheval.

L’équithérapie, une forme de thérapie assistée par le cheval, gagne en popularité et en reconnaissance pour ses bénéfices thérapeutiques dans le traitement d’une variété de conditions physiques, émotionnelles et psychologiques. En combinant l’interaction avec les chevaux et des techniques thérapeutiques spécifiques, cette approche unique offre une voie alternative ou complémentaire aux traitements traditionnels.

D’où vient cette pratique ?

Bien que l’équithérapie puisse sembler être une pratique moderne, ses origines remontent à plusieurs siècles en arrière. Les anciens Grecs, Romains et Égyptiens utilisaient déjà les chevaux à des fins thérapeutiques. Cependant, c’est au XXe siècle que l’équithérapie commence à se développer comme une discipline structurée.

Les premiers pas dans cette direction ont été franchis par des professionnels de la santé mentale. Ils ont observé les interactions positives entre les patients et les chevaux. Ils ont ensuite formalisé des méthodes et des protocoles pour intégrer les chevaux dans le processus thérapeutique.

L’équithérapie, qu’est-ce que c’est ?

L’équithérapie repose sur plusieurs principes fondamentaux.

La relation homme-cheval est au coeur de cette pratique. Les chevaux sont des partenaires empathiques et sensibles qui réagissent aux émotions et aux signaux non verbaux. Cette relation particulière favorise le développement de la confiance, de l’estime de soi et des compétences sociales.

Le mouvement naturel du cheval stimule les muscles et les articulations du cavalier de manière similaire à la marche humaine. Ce mouvement rythmique peut être bénéfique pour les personnes souffrant de problèmes moteurs, de coordination ou de tonus musculaire.

Les centre-équestres disposent bien souvent d’espaces extérieurs en pleine nature. Travailler avec des chevaux dans un environnement extérieur offre une expérience sensorielle riche. En stimulant les sens, cela favorise leur développement. Cela peut être particulièrement bénéfique pour les personnes souffrant de stress, d’anxiété ou de troubles sensoriels.

La communication avec les chevaux est également un point essentiel dans cette thérapie. Prendre soin d’un cheval et interagir avec lui nécessite des compétences de communication, de leadership et de résolution de problèmes. Ces compétences peuvent se transférer à d’autres aspects de la vie quotidienne.

Pourquoi utiliser l’équithérapie ?

L’équithérapie s’utilise dans le traitement de plusieurs pathologies. Les sessions d’équithérapie peuvent être menées individuellement ou en groupe, et sont généralement dirigées par des professionnels de la santé qualifiés, tels que des ergothérapeutes, des psychologues, des orthophonistes ou des éducateurs spécialisés.

Le trouble du spectre autistique (TSA), la trisomie 21 et le trouble de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH) peuvent être pris en charge par cette pratique. Pour les personnes avec de l’autisme, le contact et la relation avec le cheval, étayés par l’intervenant en médiation équine, vont permettre de favoriser l’échange et la communication, mais aussi d’exercer les systèmes d’adaptation sociale, de régulation et de traitement des informations. L’équithérapie semble pouvoir réduire les principaux symptômes du TDAH, augmenter la performance des fonctions exécutives et améliorer le développement des habiletés sociales.

Le contact avec des chevaux peut également améliorer l’état de santé mentale de personnes atteinte de dépression et d’anxiété.

Les bénéfices de l’équithérapie

Les bénéfices de l’équithérapie sont nombreux et peuvent varier en fonction des besoins individuels de chaque participant. L’amélioration de la confiance en soi et de l’estime de soi a été observé chez des participants. L’équithérapie permet aussi de créer plus facilement des liens sociaux et de la communication tout en réduisant le stress et l’anxiété que cela pourrait produire.

Pratiquer l’équithérapie aide également à augmenter la concentration et l’attention pour les personnes atteinte d’hyperactivité ou d’autisme. Qui dit cheval, dit nature. Cette connexion avec l’environnement promeut le bien-être émotionnel des pratiquants.

L’équithérapie se pratique à tout âges et peut être pratiquer par tout le monde, peu importe la condition physique. Avec une reconnaissance croissante de ses bienfaits, l’équithérapie continue d’évoluer et de s’étendre en tant que pratique thérapeutique efficace et respectée.

À lire aussi : Comment bien choisir son centre équestre ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSéries Tv

Fiction française : quel est notre bilan de la saison 2023-2024 ?

ActualitéSportTennis

5 champions ou championnes de tennis qui n’ont jamais gagné Roland-Garros

ActualitéFrancePolitique

5 coups d'éclat des députés de "La France Insoumise"

À la uneSportTennis

Jeux Olympiques 2024 : est-ce que Nadal va y participer ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux