Les phobies, vous les connaissez, il y en a beaucoup, partout et sur tout . Pour les plus célèbres comme la peur du vide ou du noir… Mais quand est-il des autres phobies, moins connues ? Certaines peuvent paraître carrément loufoques. VL vous a concocté un top dix des phobies les plus ridicules…

Les phobies, vous les connaissez, elles vous prennent parfois, par surprise et vous font perdre tous vos moyens. Les plus connues, l’arachnophobie pour la phobie des araignées, l’achluophobie pour la peur du noir ou encore l’acrophobie pour la crainte du vide… Et pour les autres ? Les dix phobies les plus ridicules, ci-dessous.

 Les 10 phobies les plus ridicules (crédit : Giphy)

La géniophobie : la peur des mentons. Non, ce n’est pas une blague. La peur des mentons est réelle, triste aussi car c’est une partie du corps humain qui est très visible.

Dans le même genre, la génuphobie : la peur des genoux. Quand ceux-ci provoquent du dégoût. « Je ne supporte pas de les voir (ni les miens ni ceux des autres), j’évite beaucoup les situations dans lesquelles je pourrais me sentir mal à l’aise…« , témoigne par exemple une internaute sur Doctissimo. Bon, quand il fait frais, ça doit aller. Par contre, lorsque la température monte, c’est une autre histoire. Avec les shorts, les robes, et tenues courtes en tout genre, les phobiques des genoux ne sont pas sortis de l’auberge.

L’anatidaephobie, la peur incontrôlable d’être observé par un canard…

Les 10 phobies les plus ridicules (crédit : Giphy)

La xanthophobie : la peur de la couleur jaune. Mais c’est beau pourtant le jaune, le soleil, les tournesols, les citrons… Des airs de vacances.

L’antophobie, la peur des fleurs. Cette peur peut se limiter à une partie de la fleur comme une tige ou un pétale. Aucun genre ou aucune fleur spécifique provoque cette crainte.  C’est le cas de Candice : « j’ai la phobie des capucines, je sais c’est très bizarre, rien que d’y penser je stresse. J’ai cette phobie depuis toute petite, […]. En général les gens ne considèrent pas cette phobie au sérieux, mais dès que j’en aperçois j’ai les larmes qui me montent aux yeux, il y a même eu des cas ou je ne suis pas allée chez des gens car pour entrer chez eux il fallait s’approcher des capucines. »

La pentheraphobie ou la peur des belles mères . Celle-là, elle peut se comprendre, selon la belle-mère qu’il y a en face.

Les 10 phobies les plus ridicules (crédit : Giphy)

La carpophobie ou la peur des fruits. Problématique tant les bienfaits des fruits sur la santé sont importants. Cet internaute explique : »Rien que d’entendre le mot « fruit » ça me met mal à l’aise et de l’écrire c’est pareil…voir des photos me perturbe, les voir en déco c’est pas la peine et voir des gens en manger, c’est une torture (désormais, je sors de table lorsqu’ arrive le moment redouté du repas)…« .

Hippopotomonstrosesquippedaliophobie, la peur des longs mots (LOL). Une pensée pour celui qui va faire des recherches sur sa phobie…

Les 10 phobies les plus ridicules (crédit : Giphy)

La graphophobie, la peur d’écrire. « J’ai peur d’écrire devant les autres. Si je dois remplir un formulaire, signer etc… ma main tremble. J’ai l’impression que l’on peut qualifier ça d’angoisse. Le coeur qui bat trop vite…. Ça fait très longtemps que ça dure. », déplore une autre internaute.

Basophobie, la peur de marcher et surtout, de tomber en marchant. Elle est surtout présente lorsque le phobique s’éloigne d’un lieu qu’il connaît ou qui le rassure, comme sa maison, par exemple.

Comme quoi, ces phobies, peu communes, peuvent être handicapantes au quotidien et surtout mal interprétées par l’entourage des personnes concernées.

À lire aussi : Les 5 fautes de français à éviter sous peine de mourir noyé par une vague d’analphabétisme