À la uneFootSport

Les cinq monuments de Nabil Fekir avec l’Olympique Lyonnais

Nabil Fekir est annoncé avec insistance sur le départ, du côté du Betis Séville notamment. Même si sa carrière lyonnaise aurait sans doute pu être encore plus brillante sans sa grosse blessure aux ligaments, elle reste tout à fait remarquable. L’occasion de revivre les cinq matchs les plus marquants du champion du monde français avec le maillot de l’Olympique Lyonnais.

29 août 2015 : SM Caen-OL (0-4)

Nabil Fekir auteur d’un triplé face à Caen en 2015 (0-4)
@Stephane Guiochon/PHOTOPQR/LE PROGRES

Le match de l’explosion. Dans une rencontre qu’il a éclaboussé de sa classe, Nabil Fekir signe son premier triplé en carrière. Avec trois buts buts de classe mondiale, il permet à l’Olympique Lyonnais de l’emporter nettement sur le terrain de Caen. Il débute son festival avec une jolie frappe croisée de l’entrée de la surface après avoir bien fixé son défenseur. Pour sa deuxième réalisation, bien lancé en profondeur, il se joue de son vis à vis avec ses crochets et glisse une frappe croisée parfaite entre deux défenseurs. Pour le triplé, il reprend instantanément un centre en retrait millimétré. Particulièrement en jambes, il a martyrisé la défense normande ce jour là. Malheureusement, par la suite il se blessera très gravement lors d’un match de l’équipe de France face au Portugal.

9 mars 2017 : OL- AS Roma (4-2)

Nabil Fekir dans ses oeuvres face à la Roma (4-2)
@Richard Mouillaud/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

La confirmation européenne. Dans un match crucial pour la suite de l’aventure Européenne Lyonnaise, Nabil Fekir fait parler son talent. Intenable et inspiré techniquement, il va poser de gros problèmes aux défenseurs romains. Surtout, il va permettre à l’OL de prendre l’avantage dans un match à couteaux tirés. Après un magnifique slalom entre trois romains, il croise impeccablement sa frappe qui trompe Alisson. Un but qui pèsera lourd à l’heure du bilan sur la confrontation aller-retour.

13 octobre 2017 : OL-AS Monaco (3-2)

Fekir, auteur d’un doublé salvateur face à Monaco en 2017 (3-2)
@Richard MOUILLAUD/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

La libération. Accroché et secoué par l’AS Monaco, l’Olympique Lyonnais doit son salut au talent de son international français. Après une égalisation monégasque, Nabil Fekir redonne dans un premier temps l’avantage à son équipe. Toutefois, l’OL se fait de nouveau reprendre et ne parvient ensuite plus à faire de différence. Le score ne bouge plus jusqu’à la 90ème minute. Moment choisi par le milieu offensif pour faire pencher la balance. A l’ultime minute du temps additionnel, Fekir prend ses responsabilités et marque une merveille de coup-franc. D’une frappe pure à ras de terre, il trompe le portier monégasque et libère tout un stade. Un doublé ultra décisif dans un choc de haut de tableau.

5 novembre 2017 : ASSE-OL (0-5)

Fekir célébrant son doublé face au kop stéphanois (0-5)
@Richard MOUILLAUD/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Le sacre. Dans un match historique, Nabil Fekir va faire exploser le rival stéphanois. Chaque prise de balle du capitaine lyonnais va constituer un véritable calvaire pour les verts. A l’origine du premier but des siens en magnifiant une sortie de balle, il marque le deuxième lyonnais après un rush en solitaire et une frappe soudaine imparable. Un but à la Messi. Insaisissable le capitaine Lyonnais fait tourner la tête aux stéphanois si bien qu’il se fait “découper” pendant toute la partie. Au retour des vestiaires, il cause ainsi l’expulsion d’un défenseur adverse. Continuant de subir les contacts rugueux, Fekir marque un doublé, synonyme de manita qui achève l’humiliation. Il va alors réaliser une célébration restée dans les mémoires. Otant son maillot, il le brandit face au kop stéphanois. Un geste marquant comme Juninho quelques années auparavant.

19 septembre 2018 : Manchester City-OL (1-2)

Fekir célébrant son but face à Manchester City (1-2)
@Stéphane GUIOCHON/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

La masterclass en Ligue des Champions. Bien loin des déceptions de fin d’année, l’OL éblouit l’Europe en ce jour de septembre 2018. Guidé par un Nabil Fekir de gala, le club rhodanien fait tomber l’ogre citizen dans son antre. Après un début de saison compliqué, Fekir fait du Fekir. Il délivre d’abord un caviar à Maxwell Cornet pour l’ouverture du score. A la maestria succède le talent du buteur. Chipant un ballon dans les pieds citizens, il accélère avant d’enrouler une frappe parfaite pour doubler la mise. Au final un succès surprenant mais mérité qui porte l’empreinte de son capitaine, héros (de nouveau) d’un soir.

Related posts
À la uneActualitéInternationalPolitique

Le Liban brûle d’espoir

À la uneCinémaCultureMusique

Kanye West : album, film, fin, à quoi s'attendre ?

À la uneArtCultureMusiqueSortiesSpectacles

Jae-Hyuck Cho: de l'enregistrement au live.

À la uneBrèvesNumériquePop & Geek

Netflix réfléchit à empêcher le partage de compte ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux