Cinéma

“Les Filles du soleil” : Girl Powder ?

Les Filles du soleil VL

Troisième film français à faire son entrée dans la compèt’, Les Filles du soleil retrace une offensive menée par un commando de femmes en plein Kurdistan. Un film de guerre, donc, ambitieux mais d’une lourdeur toute prosélyte. [Compétition]

Au Kurdistan, Bahar, commandante du bataillon “Les Filles du Soleil”, se prépare à libérer sa ville des mains des hommes en noir, avec l’espoir de retrouver son fils. Une journaliste française, Mathilde, vient couvrir l’offensive et témoigner de l’histoire de ces guerrières d’exception.

 

Un film de guerre à Cannes ? Oui, mais un film féministe ! Il fallait bien ça pour accéder à la Compétition, et ainsi prétendre à la victoire finale. Un film de guerre féminin, féministe, réalisé par une femme, mettant en scène des femmes. Un film de guerre fait par des femmes, donc pour des femmes ? La question mérite d’être posée tant le contexte au sein duquel Les Filles du soleil est né (on pense évidemment à l’affaire Weinstein) demeure électrique.

Cela étant dit, et avant de revenir sur les défauts du film d’Eva Husson, précisons dès maintenant que le contrat apparaît rempli pour la jeune réal’ française. Sa proposition se tient, toute audacieuse et ambitieuse soit-elle. Il n’est effectivement pas courant de voir des films de guerre dans le paysage français. Et le film en question respecte un certain cahier des charges. Tension dramatique, scènes de combats nerveuses, flash-backs traumatiques, hectolitres de sang et de larmes sont effectivement de la partie.

Mais à trop chercher à creuser profond dans les abîmes de la violence et de la souffrance, Husson heurte un filon qu’il fallait à tout prix éviter : le pathos. Les Filles du soleil ne brille pas forcément par sa légèreté, c’est le moins que l’on puisse dire. Dans cette veine, la dernière séquence, ou du moins les quelques dernières paroles prononcées en voix-off par Emmanuelle Bercot jettent un voile idéologique d’une infinie pesanteur sur le film d’Eva Husson.

NOTE : 6/10

Retrouvez toute l’actualité du Cinéma avec La Salle de Démontage, chaque lundi de 21h à 22h en direct sur VL.

Related posts
À la uneCinéma

Top 5 des répliques cultes de La Cité de la peur

À la uneBrèvesCinémaMusique

Ennio Morricone : disparition d'une légende des musiques de film

Art / ExpoCinémaSéries TvSorties

"Les gendarmes crèvent l'écran. De Cruchot à Marleau" au Musée de la Gendarmerie Nationale

À la uneCinéma

Tout simplement noir : la bande annonce de la comédie événement de l'été

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux