Société

Les violences psychologiques et physiques

Violences conjugales, pressions psychologiques, c’est quelque chose qu’énormément de personnes vivent au quotidien. Et pourtant, dans beaucoup de cas c’est vu comme “banal”. Toute cette violence nous entourant a des conséquences dramatiques.

Tout le monde est concerné par tout type de violence. Ça touche vos proches sans même que vous ne vous en rendiez compte. Devenir victime peut arriver à n’importe qui. Ça ne s’applique pas qu’aux autres. Il faut éduquer de manière à ce que les violences ne soient pas exercées, et ne pas reporter la faute sur la victime. La généraliser n’est pas la bonne solution. Il faut dénoncer ces violences, et changer les choses.

Des signes

Certains signes peuvent montrer qu’une personne est abusée. C’est pourquoi il faut essayer d’être attentif le plus possible à la manière dont elle se comporte. Guider les victimes et les orienter. Soyez à l’écoute quand quelqu’un vient vous en parler c’est important, cela peut libérer la parole de milliers de personnes.

Quitter un mari violent, un foyer toxique nécessite énormément de courage et souvent les victimes n’ont plus la force de faire quoi que ce soit. Sans argent, sans domicile, sans travail, reconstruire sa vie peut être un vrai calvaire. Mais il existe des solutions, des personnes sont là pour aider. Des associations luttent contre les violences conjugales et se rendent disponibles à n’importe quel moment pour des informations judiciaires, des demandes de soutiens psychologique, ou juste des conseils pour se libérer de l’emprise de leurs bourreaux. Accompagner au poste de police, logement d’urgence et reconstruction, les associations de nos jours possède de plus en plus de moyens et de puissance pour soutenir et aider ces victimes à retrouver dans quelques mois, ou années une vie « comme avant », même si des séquelles seront sans doute à jamais présentes.

Ça rend plus fort

Quand on se rend compte de la violence qui nous entoure, un déclic peut apparaître : « et si moi aussi je luttais contre elle ». Chacun avec son histoire, son passé, peut faire oublier et oublier, sa position de victime. Et ainsi, prendre sa revanche et poser sa pierre à l’édifice. Il faut en tirer une expérience et apprendre à se pardonner.

Assumer son passé, en sortir, et l’accepter, c’est avancer et devenir fort. Et tout le monde en est capable.

À lire aussi : Stephane Bern arrive à la rentrée sur Europe 1

About author

Jeune journaliste surtout passionnée par la culture
Related posts
À la unePolitiqueSociété

62% des jeunes trouvent stupides les politiques sur les réseaux sociaux

À la uneActualitéFranceSociété

Hausse des prix du gaz et de l'électricité : Jean Castex limite les dégâts

À la uneFranceSociété

Restaurants : La défiscalisation des pourboires par CB annoncée pour 2022

À la uneCultureSociétéSociété

Les Cœurs Doubles (1/4) : Les berceaux des cultures

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
La boulangerie Les Délices de Rue pour combler vos faims