À la uneActualitéFrancePolitiqueSociétésociété

“Libérer Paris” : Marcel Campion vers la mairie de Paris en 2020

Le “roi des forains” va présenter un candidat à la mairie de Paris pour les municipales de 2020. Son mouvement “Libérer Paris” souhaite avant tout renverser la maire de la capitale, Anne Hidalgo, de son trône.

La guerre menée entre la maire de Paris, Anne Hidalgo, et le “roi des forains”, Marcel Campion, siffle un nouveau coup d’envoi. Après avoir interdit le marché de noël des Champs-Elysées l’an dernier et supprimé la mythique grande roue place de la Concorde, Marcel Campion est d’humeur revancharde. Il se confie au Figaro et révèle qu’il compte présenter un candidat aux municipales de 2020 pour la mairie de Paris, face à son adversaire féminin.

Bertrand Guay – AFP

“Libérer Paris” de la mainmise socialiste

Marcel Campion souhaite taper fort. Aucun dialogue ne sera possible entre les deux opposants. Et cela, le roi des forains l’a bien compris. Huit mois auparavant, Marcel Campion s’attelait à organiser des rassemblements au Café des puces de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. Il réunissait, pour chaque séance, des centaines de personnes de la société civile – dont l’ancien journaliste à France Inter et France Télévisions Bernard Segarra et Jean-Christian Farcot, le cardiologue retraité -. “Peser” sur la vie politique : c’était l’ambition du roi des forains. « Nous voulons essayer de discuter avec des gens positivement, établir des propositions. Nous verrons les candidats et nous tâcherons de leur faire porter des propositions qui bénéficieront aux Parisiens », déclarait-il. Il était alors rattaché au mouvement Paris libéré. Cependant, la capitale était loin d’être libérée de la politique “guignole” de Mme Hidalgo, “hors-la-loi“, décrétait-il en taclant directement la gestion de la ville. Dorénavant, il faut “Libérer Paris”, comme l’indique le nom de son nouveau mouvement politique. Depuis le début de l’année, ses quatre réunions civiles ont connu un fort succès, assez pour développer l’ambition de s’emparer de la mairie de Paris. Désormais, Marcel Campion cible les municipales de 2020. « Je ne veux pas me présenter » : avance-t-il. Le septagénaire, qui sera âgé de 80 ans lors des élections, souhaite se consacrer à sa vie familiale et à ses autres “affaires à gérer“.

« Paris était une ville enchantée. Depuis qu’elle est là, c’est une ville en chantier ». Cette paronomase accuse directement la maire de Paris et sa gestion de la capitale.

Dès lors, le roi des forains et ses proches s’attelent à l’élaboration d’un programme. Ils souhaitent aborder des thèmes-clés de la gestion de la ville : la propreté, les voies sur berges ou encore l’importance de voter. M. Campion accuse la faible participation civile à l’élection de l’actuelle maire de Paris : seulement «10% des habitants» avaient fait entendre leur voix. Actuellement, Marcel Campion assure avoir «déjà dix-sept têtes de liste». Cependant, pas de place pour les «vieux brisquards de la politique» ! Le roi des forains souhaite agir auprès de la société civile en s’entourant de médecins, journalistes ou encore retraités.

Le marché de Noël 2018, installé au Jardin des Tuileries

En 2017, Marcel Campion était resté sur sa faim. La mairie de Paris avait décidé de supprimer le marché de Noël habituel, situé sur les Champs-Elysées. Depuis 2008, l’évènement s’était tenu tous les ans. Cependant cette année, le Louvres a accepté la proposition du Monde festif d’installer le marché de Noël au Jardin des Tuileries. Les stands de gastronomie française et produits “made in France” occuperont les lieux du 18 novembre au 9 janvier. De quoi satisfaire les mécontents qui accusaient les produits vendus d’être exclusivement “made in China”. Quant à la mairie de Paris, elle ne pourra plus reprocher “la qualité médiocre des animations et des produits vendus“.

Une mairie convoitisée

Marcel Campion n’est pas le seul prétendant à la mairie de Paris. A deux ans près des nouvelles élections, le poste de maire de la capitale fait tourner les têtes. La majorité En Marche semble particulièrement intéressée par une telle place. Ainsi, Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement et Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au Numérique, seraient de probables candidats. Le combat sera interne !

About author

Etudiante en bicursus Droit et Histoire - Sorbonne et Assas
Related posts
À la uneActualitéFranceSanté

Covid-19 : quelles sont les stratégies du gouvernement français sur les vaccins ?

À la uneEconomieFranceSociété

Des "zones commerciales protégées" pour les commerçants

À la uneInternational

Des hommes sur Mars d'ici 4 à 6 ans ?

À la uneSéries Tv

Les nouvelles aventures de Sabrina partie 4 : découvrez le trailer

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux