À la uneFootSport

Ligue 1 – Lille, Paris, Monaco, Lyon… Un final au suspense palpitant

Qui aurait cru que le championnat serait autant disputé à l’issue de la 31ème journée cette saison ? A 7 journée de la fin du championnat, Lille et Monaco ont fait de bonnes opérations. Tout le contraire du PSG et de Lyon. Le suspense est à son comble en Ligue 1.

Samedi, le LOSC, le PSG, l’AS Monaco et l’Olympique Lyonnais jouaient gros. Le LOSC et l’AS Monaco ont été les grands gagnants de ce week-end grâce à leurs victoires face au PSG et au FC Metz. A quelques encablures de la fin de saison de Ligue 1, le suspense est de plus en plus grandissant. 5 points séparent Lyon de Lille.

1er – Lille, un leader combatif et sûr de sa force

Quelle performance collective ! Malgré une fin de match entachée par l’expulsion de Reinildo, le LOSC de Christophe Galtier a frappé un grand coup sur la pelouse du Parc des Princes pour le choc de la 31è journée. Un but rapide de Jonathan David à la 20è minute a suffi au bonheur des Lillois. Malgré une grosse domination du PSG, les partenaires de Benjamin André ont délivré un match solide et appliqué. Si les Lillois n’ont tiré qu’à trois reprises, ils ont su profiter de faits de jeu et de mauvaises relances pour titiller un PSG bien décevant.

De plus, le leader de Ligue 1 a pu compter sur un Mike Maignan ultra décisif sur sa ligne, de l’apport conséquent de Tiago Djalo et Reinildo sur les côtés de la défense et d’une équipe entière qui n’a pas hésité à défendre durant la seconde période, après avoir proposé du jeu en première mi-temps. Sans oublier la paire Andre-Soumaré qui a su gratter pas mal de ballons, se projeter vers l’avant et remporter la bataille du milieu de terrain.

Un match parfait pour les Lillois qui repassent devant leur adversaire du week-end. Sans pour autant s’enflammer comme le confiait Benjamin André au micro de Téléfoot : “On ne peut pas parler de sprint final quand il reste 7 matchs. On verra quand il restera 3, ou 4 matchs.” Benjamin André est, à l’image de l’équipe, humble et travailleur. Le suspense à la course au titre est relancé.

Lire aussi : Lille : profil d’un futur champion ?

Le calendrier du LOSC :

J32 : se déplace à Metz

J33 : reçoit Montpellier

J34 : se déplace à Lyon

J35 : reçoit Nice

J36 : se déplace à Lens

J37 : reçoit Saint-Etienne

J38 : se déplace à Angers

2è – Paris, un leader déchu

Sale après-midi pour les hommes de Pochettino. 8è défaite en Ligue 1 pour le PSG dont 3 d’affilée à domicile face à Monaco, Nantes et désormais Lille. Malgré le retour de Neymar et une grosse domination, les partenaires de Keylos Navas n’ont pu éviter une défaite fort logique. Un Neymar frustré de ne pas marquer, qui lâche ses nerfs par deux fois et finit par se faire expulser quelques minutes avant la fin du match. N’oublions pas de mentionner une attaque terne et en manque d’inspiration face à un Mike Maignan des grands jours ainsi qu’une fâcheuse tendance à laisser de l’espace qui relèguent le club de la capitale à la seconde place à trois points du LOSC.

A trois jours du quart de finale aller de Ligue des Champions face au Bayern Munich, les Parisiens devront montrer un visage plus conquérant et se baser davantage sur le collectif pour espérer faire un résultat en terres allemandes.

Le calendrier du PSG :

J32 : va à Strasbourg

J33 : reçoit Saint-Etienne

J34 : va à Metz

J35 : reçoit Lens

J36 : va à Rennes

J37 : reçoit Reims

J38 : va à Brest

3è – L’ASM est capable de jouer les trouble-fêtes

Que l’on ne nous dise pas que cet AS Monaco version Kovac n’a pas les épaules pour titiller les deux premiers. Large vainqueur de Metz (4-0), les homme de Niko Kovac ont éjecté du podium l’Olympique Lyonnais. Fabregas, Volland et Ben Yedder sont les buteurs de cette rencontre globalement maîtrisée. Cet ASM est impressionnant tant par sa force technique que ses éléments offensifs performants et capables d’offrir plusieurs solutions à l’ancien coach du Bayern Munich (Jovetic, Ben Yedder et Volland). La fébrilité défensive n’est plus qu’un mauvais souvenir pour la 7è défense de Ligue 1.

Néanmoins, la prudence est de rigueur malgré les bons résultats. Niko Kovac, en conférence d’après-match, estime que rien n’est encore fait à 7 journées de la fin du championnat : « On ne peut pas encore évoquer le titre ou la Ligue des champions ! Il reste 21 points à distribuer et c’est encore beaucoup. Il faut sécuriser la quatrième place. On a mérité la victoire. »

Le calendrier de l’AS Monaco :

J32 : reçoit Dijon

J33 : se déplace à Bordeaux

J34 : se déplace à Angers

J35 : reçoit Lyon

J36 : se déplace à Reims

J37 : reçoit Rennes

J38 : se déplace à Lens

4è – Lyon, le faux-pas qui risque de valoir cher

La déception était grande du côté lyonnais. Après avoir été tenu en échec à Boellart par une belle équipe lensoise (1-1), l’Olympique Lyonnaisa été éjecté du podium. Après avoir fini champion d’automne en décembre dernier , les hommes de Rudi Garcia peuvent nourrir des regrets après leur prestation de samedi soir. Transparents durant 60 minutes, les partenaires de Memphis Depay ont dû se référer aux parades d’Anthony Lopes face aux assauts lensois pour maintenir le point du nul. Quant à Memphis Depay et ses acolytes Kadewere et Toko-Ekambi, ils ont bien été muselés par la défense lensoise et lorsqu’ils se créaient des occasions, la KTM les vendangeait ou alors tombait face à un Jean-Louis Leca impérial.

Le réveil est venu de Lucas Paqueta qui a inscrit le but égalisateur d’une belle volée, en réponse à Jonathan Clauss qui avait ouvert le score. Au final, ce résultat ne fait pas les affaires des Lyonnais qui vont devoir se montrer adroits dans le dernier geste et faire attention aux sauts de concentration. « On est certainement les perdants de ce week-end, donc faisons en sorte d’être les gagnants sur les sept prochains week-ends. On est tombés du podium, on va être chasseur face aux trois autres équipes devant et heureusement on va en affronter deux (Lille et Monaco). Mais on fait une mauvaise opération ce (samedi) soir. Quand on est quatrièmes, on va garder l’humilité de ne pas parler de titre. Faisons en sorte quand les confrontations directes contre Lille et Monaco vont arriver d’être en mesure de se rapprocher ou de les dépasser…», a déclaré Rudi Garcia en conférence d’après-match.

Le calendrier de l’Olympique Lyonnas :

J32 : reçoit Angers

J33 : se déplace à Nantes

J34 : reçoit Lille

J35 : se déplace à Monaco

J36 : reçoit Lorient

J37 : se déplace à Nîmes

J38 : reçoit Nice

About author

Apprenti journaliste
Related posts
À la uneBrèvesCinéma

Marvel : la bande d’annonce de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux dévoilée

À la uneBrèves

Chine : des scientifiques ont créé 132 embryons homme-singe

À la uneBrèvesFaits Divers

Un couple de retraités réserve prés de 800 créneaux de vaccination

À la uneCultureInternational

5 éléments pour comprendre … le démon Valak (Conjuring 2, La Nonne)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux