À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : le PSG tenu en échec par Toulouse, l’OL l’emporte sur Dijon

Après chaque week-end, la rédaction de Radio VL revient sur le meilleur de la Ligue 1. Le PSG a notamment été tenu en échec par Toulouse ce dimanche soir en clôture de cette 26e journée de championnat.

Après son large succès face au FC Barcelone mardi dernier (4-0), le Paris Saint-Germain a été tenu en échec par Toulouse ce dimanche (0-0). Les Parisiens se sont cassés les dents sur une défense toulousaine qui a su résister jusqu’au bout aux offensives franciliennes. Bien que courageux, les joueurs de Pascal Dupraz ne se sont procurés que de rares occasions. Pas de quoi réellement inquiéter Kévin Trapp. Solide défensivement, le TFC peut malgré tout se féliciter de ce point pris au Parc des Princes alors que le PSG manque l’occasion de revenir à un point de Monaco.

Malgré une bonne maîtrise parisienne, à l’image de son milieu de terrain Adrien Rabiot, le PSG a été tenu en échec par le TFC au Parc des Princes (0-0). (OLIVIER CORSAN/Le Parisien)

Les joueurs d’Unai Emery ont pourtant plusieurs fois manqué d’ouvrir le score et ce dès le quart d’heure de jeu. Sur une belle remise de Lucas dans la surface, Edinson Cavani a vu sa frappe frôler la lucarne droite d’Alban Lafont (15e). En deuxième période (51e, 55e), l’attaquant uruguayen est de nouveau venu buter sur le jeune gardien franco-burkinabé (18ans). Le buteur parisien a également touché le montant supérieur des Violets sur une reprise de l’extérieur du droit (53e). Ce dernier a ensuite vu sa tentative déviée par le mur sur un coup franc tendu (64e), de peu au-dessus.

La grosse opportunité du match est venue de Marquinhos sur le corner frappé par Lucas (68e). Le défenseur brésilien a vu son coup de tête repoussé par Kimpembe sur la ligne de but toulousaine alors que le cuir prenait le chemin des filets. Le PSG aurait même pu bénéficier d’un penalty en toute fin de match alors que l’intervention de Yago sur Pastore semblait litigieuse (90+5). Les Toulousains, qui ne se sont manifestés que par l’intermédiaire de Trejo en première période (19e, 31e), sont restés encore plus discrets sur le plan offensif dans le second acte. Le PSG conserve donc sa place de dauphin à trois points de Monaco tandis que le Téfécé est désormais 8e.

Monaco fait match nul à Bastia

L’AS Monaco a également été tenu en échec lors de son déplacement à Bastia vendredi (1-1). Les Monégasques, qui rencontrent Manchester City mardi prochain en Ligue des champions, ne sont pas parvenus à affirmer pleinement leur supériorité. Bousculés en première période par une équipe corse engagée, les joueurs de Leonardo Jardim ont encaissé un but de Diallo, auquel a répondu Bernardo Silva après la pause. Sur un corner frappé par Gaël Danic, Sadio Diallo est venu tromper Subasic de la tête pour l’ouverture du score (19e). En manque de précision, le club méditerranéen n’est parvenu à arracher que le nul par l’intermédiaire du milieu offensif portugais, pourtant en difficulté depuis le début de la partie.

Bernardo Silva, auteur du but monégasque, a permis au club de la principauté de ramener un point de Bastia (1-1). (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Suite à un bon mouvement collectif, le centre d’Almany Touré, parfaitement coupé par Bernardo Silva de la tête, a donné lieu à l’égalisation monégasque (52e). Un coup dur pour les Corses, qui venaient de se procurer deux occasions importantes détournées par Subasic (49e, 50e). Si Monaco a poussé en fin de rencontre, il ne s’est pas montré suffisamment efficace dans la zone de vérité pour prendre l’avantage. Un résultat qui n’arrange finalement aucune des deux formations. Bien que l’ASM conserve la première place, le leader de la Ligue 1 manque l’occasion de distancer le PSG. Les hommes de François Ciccolini occupent quant à eux l’avant dernière place du classement (19e).

Nice signe un bref succès à Lorient, Balotelli voit rouge

Le Gym a arraché les trois points lors de son déplacement à Lorient samedi (0-1). Après avoir ouvert le score grâce à Wylan Cyprien, les Aiglons ont su conserver leur bref avantage. Les Merlus ont manqué de réalisme pour revenir au score et se sont parfois montrés maladroits dans le dernier geste. Suite à un centre en retrait de Souquet depuis le côté droit, c’est l’ancien milieu lensois Wylan Cyprien qui a été mis à l’honneur sur le but niçois.

Bien que la victoire se soit annoncée compliquée, les trois points remportés par Nice à Lorient sont précieux dans la course au titre. (©Media365)

 

Ambitieux, les Lorientais ont manqué d’égaliser après la pause. Zargo Touré a notamment défié Cardinale de la tête avant de voir sa frappe détournée par le gardien niçois (55e). Nice a ensuite souffert après l’expulsion de Mario Balotelli suite à un échange tendu avec l’arbitre de la rencontre Tony Chapron (68e). Le club azuréen, toujours 3e, s’est finalement imposé pour recoller avec le PSG et se rapprocher de Monaco. Cela n’arrange pas les affaires du club breton qui s’enfonce à la dernière place du classement avec 23 points.

L’OL l’emporte sur Dijon dans les derniers instants

L’OL conforte sa 4e place suite à sa victoire face à Dijon ce dimanche (4-2). Les Lyonnais se sont illustrés grâce à des réalisations signées Tolisso, crédité d’un doublé, ainsi que Lacazette et Fekir dans les derniers instants. Corentin Tolisso, passeur pour Lacazette à l’occasion du large succès lyonnais à Alkmaar jeudi, a désormais fait parler ses talents de buteur. Le milieu de terrain français a ouvert le score dès la 11e minute en faveur des Gones.

Auteur d’un doublé, Corentin Tolisso est pour beaucoup dans la victoire de l’équipe lyonnaise face à Dijon (4-2). (A.Martin/L’Equipe)

 

Les hommes de Bruno Genesio se sont toutefois fait peur après que Dijon a pris l’avantage. Les Bourguignons sont revenus au score à la demi-heure de jeu grâce à Julio Tavares (30e) avant que Diony ne double la mise après la pause (48e). Menés à dix minutes du terme, les Rhodaniens ont égalisé suite au deuxième but de Tolisso (80e). Quelques instants plus tard, Alexandre Lacazette a bénéficié d’un penalty qu’il s’est aussitôt chargé de transformer (83e). Enfin, Nabil Fekir a assuré la victoire en toute fin de match (90e). Alors que Lyon est donc toujours 4e, Dijon se place en 16e position.

L’OM se relance face à Rennes

L’Olympique de Marseille s’est logiquement imposé face à Rennes au stade Vélodrome samedi après-midi. Une belle réaction marseillaise après la défaite des joueurs de Rudi Garcia à Nantes le week-end dernier (3-2). Si le score est resté nul et vierge à la pause, les Marseillais ont pourtant démarré fort à l’entame de match. Ces derniers ont manqué de prendre l’avantage dès les premiers instants sur une tentative de Dimitri Payet. Dans tous les bons coups marseillais, l’international français a mis la pression sur son adversaire en heurtant la transversale sur une frappe à vingt mètres (10e).

Florian Thauvin et Clinton Njie, les deux buteurs marseillais, ont célébré leur succès lors de la réception de Rennes. (©Maxppp)

 

Le Stade Rennais s’est également montré dangereux malgré les sorties d’Amalfitano (20e) et Chantôme (15e) sur blessure. Le club breton, d’abord bien pressé par le onze olympien, est ensuite mieux rentré dans le match pour contrarier les plans azuréens. Après deux tentatives de Dimitri Payet au retour des vestiaires (52e, 55e), l’OM a ouvert le score grâce à une réalisation de Clinton Njie (59e).

Le match a ensuite basculé en l’espace de cinq minutes suite au deuxième but de Florian Thauvin (64e). L’ancien lillois, auteur d’un but sensationnel, a trouvé la lucarne droite de Benoît Costil après une talonnade de Morgan Sanson à vingt mètres de la cage rennaise. L’ancien montpelliérain, auteur de dix offrandes cette saison, est désormais meilleur passeur du championnat. L’OM a séduit ses supporters à domicile, à une semaine de la réception du PSG à l’occasion du Clasico dimanche prochain. Le club phocéen occupe la 6e place du classement tandis que Rennes est 10e.

Saint-Etienne défait à Montpellier

Mauvaise semaine pour les joueurs de Christophe Galtier. Les Verts, sévèrement défaits par Manchester United jeudi en Ligue Europa (3-0), se sont inclinés à Montpellier ce dimanche (2-1). L’ASSE, qui semblait avoir pris le contrôle du match en première période, s’est fait rattraper dans le second acte. Monnet-Paquet avait pourtant ouvert le score d’une volée du pied droit sur un coup franc de Théophile-Catherine (12e). Les Héraultais, trop imprécis, sont restés menés à la pause. Avant de revenir.

Menés à la pause, les Héraultais sont revenus pour finalement s’imposer face à Saint-Etienne (2-1). (AFP)

 

Tout juste rentré en jeu, Paul Lasne a permis à Montpellier d’égaliser (49e). L’exclusion de Jorginho suite à un second carton jaune peu flagrant a ensuite précipité la défaite des Verts. Après avoir trouvé le poteau de la tête (57e) puis raté l’immanquable à bout portant, Steve Mounié a doublé la mise sur un corner accordé à tort aux hommes de Jean-Louis Gasset (68e). Impliqué dans les deux buts de son équipe, Ryad Boudebouz a joué le rôle de véritable plaque tournante à son poste de meneur de jeu tout au long de la rencontre. Saint-Etienne (5e) se laisse ainsi distancer par l’OL avec 39 points contre 43 pour les Rhodaniens. De son côté, le club héraultais occupe la 11e place.

Lille arrache les trois points à Caen, Bordeaux s’illustre face à Guingamp

Sur les autres pelouses, Angers s’est imposé contre Nancy (1-0) grâce à un but de Bamba en début de rencontre (5e). Lille l’a également emporté à Caen (0-1) suite à l’unique but de la recrue lilloise Anwar El Ghazi (69e). Metz et Nantes ont fait match nul au stade Saint-Symphorien (1-1). Cheick Diabaté a répondu à l’ouverture du score nantaise de Rongier (68e) dans le temps additionnel (90+1).

Enfin, Bordeaux a signé un large succès lors de la réception de Guingamp (3-0). Les Girondins, qui ont dominé, se sont offerts un avantage de deux buts à la pause grâce à des réalisations de Kamano (13e) et Pallois de la tête (43e). Les joueurs de Jocelyn Gourvennec, ancien entraîneur du club breton, ont profité de l’expulsion de Martins Pereira (59e) pour enfoncer le clou par l’intermédiaire de Gaëtan Laborde (71e).

Marius Bocquet

About author

Étudiant en journalisme à l'Académie ESJ Lille et en Science Politique à l'Université de Lille
Related posts
À la uneActualitéBrèvesInternational

Anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme

À la uneActualitéCultureSport

Longines Grand Prix De Paris : tout simplement historique

À la uneActualitéBrèves

Mai 2020 : Une ferme en hauteur en plein Paris ?

À la uneActualitéFrance

Grève: Nombreuses perturbations sur Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux