À la uneActualitéEconomieFranceSociétésociété

L’inflation menace le pouvoir d’achat des ménages

Les prix à la consommation ont augmenté de 2, 3% entre juillet 2017 et juillet 2018. Notamment en cause, l’augmentation du prix de l’énergie et des produits frais.

Alors que le gouvernement annonce son budget pour 2018, l’Insee transmet des chiffres inquiétants pour les ménages français. Les prix ont augmenté de 2,3% depuis juillet 2017. Sont particulièrement responsables le prix de l’énergie, en hausse de 14,3% et des produits frais, en hausse de 6,3%. De plus, on peut s’attendre à une augmentation de l’inflation de 1,6 pour 2018. A cela s’ajoute encore une prévision à la baisse de la croissance par le gouvernement Philippe. De 1,9 elle redescend à 1,7.

Dans le même temps le nouveau budget de l’Etat menace de fragiliser certains ménages, notamment les familles et les retraités. En effet, la hausse des pensions retraites, ainsi que celle des allocations familiales et des Aides Personnalisées au Logement ne seront plus indexées sur l’inflation. Contre la hausse des prix à 2,3%, ces aides sociales augmenteront seulement de 0,3. Les familles sont déjà touchées par l’augmentation du prix de la rentrée en septembre.

C’est notamment un coup dur pour les retraités, déjà fragilisés par la hausse de la Contribution Sociale Généralisée, la CSG, qui participe au financement de la sécurité sociale. Dans une série de tweets Valérie Rabault, la députée PS du Tarn-et-Garonne calcule les pertes enregistrées à l’année par les retraités avec les moins de revenus.

L’Etat espère équilibrer le budget des ménages les plus démunis. D’abord avec une baisse progressive de la taxe habitation, puis avec différentes aides, entre autres aux adultes handicapés. Cependant, en juillet déjà, Le Figaro demandait si la baisse de cette taxe habitation ne serait pas dommageable pour les locataires sur le long terme. A l’étranger la suppression de cette taxe s’est systématiquement traduite par une hausse des loyers. Ce fût par exemple le cas en Allemagne. Si plus de familles ont les moyens d’obtenir des logements plus chers, les propriétaires pourraient avoir l’option d’augmenter les prix. Ces mesures restent donc à surveiller.

Emmanuel Macron est à son plus bas dans les sondages cet été. Recevant notamment des critiques pour une politique qualifiée “anti-sociale”, le président est a 34% d’approbation parmi les français. Et les réaction de l’opposition à l’inflation et au nouveau budget ne se sont pas faîtes attendre:

À​ ​lire​ ​aussi: Rentrée politique d’Emmanuel Macron : le point sur les réformes

Related posts
À la uneActualitéBons PlansSoiréesSortiesSport

Noc’turne by VL : Nos conseils pour gagner vos paris

À la uneActualitéCultureFaits DiversInsoliteInternationalPop & GeekSociété

Zone 51 : le jour-j pour libérer les aliens ?

À la uneActualitéRugbySport

Et si on renouvelait les règles du rugby ?

À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

Crisis on Infinite Earths : Tom Welling va y reprendre son rôle de Clark de Smallville

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux