À la uneActualitéHigh Tech

Apple : l’iPhone change de look

iOS-7Dans le domaine des nouvelles technologies, la WWDC d’Apple est un évènement de taille. A l’heure où la croissance de la firme de Cupertino commence (à peine) à s’essoufler, ses investisseurs attendent du sang-neuf.

Apple compte désormais 500 millions d’appareils vendus sous iOS et peut se vanter de détenir le plus large choix d’applications mobiles au monde avec pas moins de 50 milliards de téléchargements depuis 2008.

Le 10 juin dernier, le fabricant américain a annoncé la septième version de son système, qu’elle a aussitôt mis à disposition pour les membres inscris à son programme de développement. La rédaction de Radio VL a donc testé iOS 7.

Première chose qui frappe, c’est la refonte totale de l’interface, qui n’avait pas changé —ou très peu— depuis iOS 1.0 introduit en 2007. La symbolique pomme de démarrage perd son relief ainsi que son effet brillant au profit d’une monochromie assez conventionnelle, mais après tout pourquoi pas.

Dans l’ensemble, iOS 7 se présente sous la forme d’une interface très épurée, le blanc étant omniprésent. La nouvelle colorimétrie est soignée et le tout rend plutôt bien, notamment grâce à une typographie réussie. Le thème du springboard —encore non finalisé— peut sembler original ou rapidement ennuyeux, c’est selon. Dans tous les cas, on notera une ressemblance certaine avec Android et Windows Phone.

Le Notification Center n’est pas en reste, et subit aussi la refonte graphique. Un nouvel outil, baptisé Control —ou centre de contrôle— fait son apparition. Ce dernier agit comme un tableau de capable de gérer la musique et d’activer/désactiver les fonctions essentielle comme le Wi-fi et le Bluetooth ou encore le flash. Depuis le temps qu’on l’attendait ! Encore une fois, Apple n’invente rien puisque ce genre de module existe depuis longtemps sur le store parallèle des appareils jailbreakés —Cydia— SbSettings étant le plus populaire.

white

Un autre outils pour le moins attendu, c’est Airdrop, ce module de partage de fichiers sans-fil, que la majorité des OS concurrents possèdent déjà. Le navigateur natif Safari subit lui aussi sa refonte habituelle, sa principale nouveauté étant une sorte de cover-flow vertical pour naviguer entre les pages, ressemblant étrangement à la version mobile de Chrome.

Enfin, l’assistant personnel Siri, qui était resté en retrait depuis sa création, se dote de réactivité et de nombreuses améliorations, le rendant capable d’effectuer une recherche sur Wikipédia ou Twitter. Une autre nouveauté, iRadio, censée permettre à Apple de rattraper son retard sur les leaders de la musique en streaming tels que Deezer ou Spotify. Cette dernière proposerait une sélection musicale en ligne divisée entre meilleures ventes, mixes et découvertes.

On peut se demander si Apple ne prend pas un pari à risque en changeant radicalement une esthétique inchangée depuis 6 ans. Au moment où le rapprochement entre iOS et Mac OS commençait à trouver une certaine logique d’utilisation et de stabilité, on peut craindre un retour moins enthousiaste de la part des utilisateurs néophytes, qui pourraient se retrouver déconcertés.

Certes, ce changement était attendu voire nécessaire, mais iOS 7 n’apporte rien qui n’existe pas déjà. A son habitude, la firme de Steve Jobs avait donné l’habitude d’être  avant-gardiste et résolument celle qui impulsait l’innovation. Cette volonté reconnue avait donné sa notoriété aux produits d’Apple, jouant ainsi sur le principe d’exception à la marque. Reste à voir, de nombreux changements sont encore à venir, mais on ne s’empêcher de penser que l’âge d’or de la marque est arrivé à son terme.

Crédits photo : apple.com

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Le problème à trois corps : la série la plus ambitieuse de Netflix ?

À la uneCinéma

Halloween Ends : Michael Myers et Laurie Strode de retour dans une ultime bande-annonce

À la uneMédias

Star Academy : c'est pour quand le retour de l'émission ?

ActualitéPop & Geek

5 choses à savoir sur le jeu The Last Of Us

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux