Depuis deux semaines les équipes professionnelles de L’OL sont à cheval sur les compétitions internationales où le club affronte les meilleures équipes européennes. Engagé dans l’International Champions cup, le club rhodanien a su mettre un parfum du monde pour sa préparation estivale. Les filles comme les garçons ont en plus sur le plan des résultats apporter des satisfactions même si les machines olympiennes ne sont pas encore réglées pour autant.

L’OL nage de plaisir quand il s’agit de parler de football européen. Habitué chez les hommes depuis de nombreuses années, c’est bien leurs homologues féminines avec quatre ligues des champions qui figurent sur le bon livre d’Histoire.

Depuis le début de la préparation l’entraîneur des filles Reynald Pedros et Bruno Genesio pour les hommes ont su apporter des rencontres de référence pour leurs groupes afin de les préparer au mieux à cette échéance que les joueurs et les joueuses du club vont très vite découvrir, la ligue des champions.

L’OL optimise sa préparation pour lancer idéalement sa saison

Le club entre Rhône et Saône sait l’importance d’un début de saison réussi. Si les olympiens sont toujours en course dans l’ICC avec une rencontre face à l’Inter de Milan ce soir pour décrocher une deuxième victoire de rang. L’OL qui se rend en Italie avec un effectif au complet et peut compter sur son attaque efficace depuis le début de la compétition alors que sa défense est encore en rodage.

À l’image de la saison dernière, L’OL a encore quelques défauts à corriger s’il veut figurer sur le podium de la ligue 1 en fin de saison et pouvoir jouer sa chance pour son objectif qui est toujours le même être en ligue des champions a minima, jouer le titre au maximum.

Pourtant L’OL qui a enregistré des départs mineurs et qui dispose d’une réserve de 100 millions d’euros pour recruter ne compte pas faire de folie étant donné la stabilité qui a déjà démontré que Lyon est en confiance. Du côté des filles la finale contre North carolina n’a pas eu la conclusion espérée malgré une nette domination des joueuses de Pedros, les Lyonnaises ont sur leur parcours maîtrisé Manchester City avant d’échouer dans cette version féminine de l’ICC.

Pour L’OL, l’Europe n’est pas encore terminé, elle s’achèvera provisoirement le 12 août avant de reprendre en septembre pour les phases de poules de la ligue des champions. En attendant, L’OL veut encore manger quelques plats européens pour se faire une idée plus précise de son niveau.