À la uneActualitéFrance

L’un des leaders des gilets jaunes arrêté

Eric Drouet est devenu au fur et à mesure l’un des visages connu chez les gilets jaunes. Un chauffeur routier de 33 ans, qui a fait de multiples interventions que ce soit sur un plateau télé ou avec son téléphone portable. Mais hier alors qu’il était présent à l’une des manifestations à Paris, il se fait arrêté par les forces de l’ordre sous les yeux des autres gilets jaunes, outrés par le comportement des policiers.

 

Mercredi soir il a été arrêté pour “organisation d’une manifestation sans déclaration”, alors qu’il venait avec une cinquantaine de personnes, déposer des bougies place de la Concorde, en soutien aux dix morts et aux blessés du mouvement.

 

Alors pour le contexte, Eric Drouet avait posté une vidéo de lui ou il appelait à mener une “action” dans l’une des grandes artères de la Capitale. Fait surprenant, il a demandé à ses sympathisants de ne pas porter de gilets jaunes, pour montrer qu’il est “avant tout un homme comme les autres”

 

“Ce soir, on ne va pas faire une grosse action mais on veut choquer l’opinion publique. Je ne sais pas s’il y en aura qui seront avec nous sur les “Champs” (…) On va tous y aller sans gilets”

 

Mais déjà depuis le 17 novembre dernier, ou le jeune chauffeur routier avait été l’un des initiateur de la première manifestation gilets jaunes, Eric Drouet c’est mis dans une situation délicate. En effet lors de la manifestation du 22 novembre, il avait été interpellé par la police pour “organisation d’une manifestation sans déclaration” mais aussi, et surtout pour un “port d’arme prohibé”. Il avait avec lui une sorte de matraque avec lui. De ce fait l’accusé possède déjà un casier et ça ne risque pas de l’aider dans la marche qui va suivre avant et après son jugement.

Alors le jour du jugement est tombé et ce sera la 15 février prochain devant le tribunal correctionnelle de Paris.Eric Drouet risque une peine pouvant aller jusqu’à six mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende. Plusieurs autres manifestants avaient également été arrêtés pour des vérifications d’identités.

Related posts
À la uneActualitéFaits Divers

Nantes : le CHU condamné après le suicide d’une adolescente

À la uneActualitéInternational

Robert Downey Jr. en deuil après la mort de son assistant

À la uneActualité

Musée Grévin : une statue à l’effigie de Joe Biden fait son entrée

À la uneCulture

5 éléments pour comprendre … le mythe de Médusa

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux