À la uneActualitéFootFranceRégionsSport

Luzenac, petit village contre l’envahisseur

Le Luzenac Ariège Pyrénées (LAP), club de football basé dans la commune de Luzenac (650 habitants) évoluant en National (3e division) est en très bonne position pour monter en Ligue 2 la saison prochaine. Une épopée incroyable avec une histoire unique dans le football français.

Jusqu’ici, Luzenac était mondialement connu pour ses mines de talc. Désormais, on va pouvoir rattacher son nom à son club de football, à plutôt grande échelle. Peut-être pas mondiale (encore que, vous allez le découvrir, c’est un destin hors du commun qu’a vécu Luzenac), mais en tout cas nationale. Ce club d’un petit village de 650 âmes perdu au milieu de l’Ariège, département rural de la région Midi-Pyrénées, est monté en National à la surprise générale à la saison 2009-2010. Très vite, les Ariégeois, qui évoluent à domicile au stade Paul-Fédou (400 places assises sur une unique tribune) et qui s’entraînent en banlieue toulousaine, créent la surprise en démarrant en trombe sa saison. Le LAP finira l’exercice 2009-2010 à une prometteuse 10e place.

Luzenac-10_500x375

Le Stade Paul-Fédou, dans lequel évoluait le LAP jusqu’à novembre dernier

 

  • UNE HISTOIRE COMMUNE AVEC HOFFENHEIM

Les saisons suivantes sont plus contrastées. 12e en 2010-2011, le LAP frôle la relégation en CFA en 2011-2012, finissant 15e à 2 places et 3 points du premier relégable. Une sorte d’électrochoc pour les Ariégeois, qui changent de coach et de structure d’entraînement pour conserver sa place en National. Exit le stade Paul-Fédou, exit l’USL (Union Sportive de Luzenac), bonjour le LAP, nom plus porteur et fédérateur. Là encore, le sauvetage est in extremis, les Luzenaciens terminant 12e après une incertitude jusque dans les dernières journées. Finalement, l’électrochoc a plutôt eu lieu en 2013-2014. Porté par l’arrivée de l’ex-gardien international Fabien Barthez au club, le LAP enchaîne les bons résultats. À l’écriture de cet article, suite à sa victoire contre la lanterne rouge Uzès-Pont-du-Gard (4-0), Luzenac occupe la 2e place de National derrière le leader Orléans, mais avec 10 points d’avance sur le 4e et premier non-promu, Fréjus-Saint-Raphaël. Une situation très confortable à 11 journées du terme de la saison, que le LAP devra gérer pour éviter tout accident.

Cette incroyable ascension n’est pas sans rappeler celle d’Hoffenheim, en Allemagne. Ce petit bourg de 3300 habitants est promu à la surprise générale en Bundesliga en 2008-2009. Dès le début de la saison, Hoffenheim démarre en trombe, et termine 7e de l’exercice. Depuis, le club se maintient tranquillement en milieu de tableau, avec cependant une grosse alerte la saison dernière, où Hoffenheim ne sauve sa place dans l’élite que grâce à un barrage de maintien. L’ancien président du club, Dietmar Hopp aurait investi près de 150 millions d’euros depuis 1996 pour faire monter le 1899 Hoffenheim de six divisions en sept ans. En rapport avec le destin de Luzenac, celui d’Hoffenheim s’explique et se différencie donc par de puissants investissements financiers. Attendons de voir si Luzenac monte en Ligue 2 pour parler d’augmentation massive du budget…

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinéma

Indiana Jones and the Dial of Destiny : la bande annonce est là

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous ... les deux premiers épisodes de Prométhée (TF1)

À la uneCinéma

Disparition à 87 ans de la comédienne Mylène Demongeot

À la uneMédiasSport

Coupe du monde : que s'est-il passé sur TF1 à la fin du match France-Tunisie ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux