« La nuit du droit » débarque à l’Université Jean Moulin Lyon 3 ce jeudi 4 octobre jusqu’à 1h du matin ! Procès fictif, conférences, consultations gratuites et même cinéma : un programme riche attend le public venu « fêter le droit ».

L’Université Jean-Moulin Lyon 3 s’apprête à fêter dignement les 60 ans de la Constitution. En effet, ce jeudi 4 octobre la faculté de Droit va accueillir, pour la première fois, la « Nuit du Droit ».  Lancée en 2017 par le président du Conseil Constitutionnel Laurent Fabius, cet événement a pour objectif de « mieux faire connaître le droit, ses principes, ses institutions et ses métiers ». Pour cela, le doyen de la faculté lyonnaise Hervé de Gaudemar a mis les petits plats dans les grands pour la première ouverture nocturne de son établissement qui entend, pour la soirée du 4 octobre, être un haut-lieu de la nuit lyonnaise.

Une nuit pour comprendre les rapports entre le droit et la société.

« On veut faire découvrir le droit et ses métiers qui ont parfois une image un peu  blazacienne » explique Hervé de Gaudemar sur le plateau de France 3 Rhône-Alpes. Une grande soirée pour permettre aux étudiants et au grand public découvrir des métiers peu connus mais aussi de mieux comprendre les rapports que la société et le droit entretiennent. « Justice et média : je t’aime moi non plus », c’est le thème de l’une des conférences phares de la soirée avec les avocats pénalistes Eric Dupont Moretti et Antoine Vey, le journaliste Richard Schittly et le bâtonnier de Lyon, Farid Hamel. Dans une université qui porte le nom de Jean Moulin, impossible de ne pas parler de la Mémoire. Pour cela, l’avocat Alain Jacubowicz (ancien président de la Licra) et le président honoraire de la cour d’appel de Paris, Marcel Lemonde animeront une conférence sur le thème « Justice et Mémoire ». Propriété intellectuelle, mariage et PACS ou sécurité numérique sont également au programme.

« Ni juge ni soumise » et un procès fictif pour voir le droit autrement.

Cette « Nuit du droit » est aussi un moment pour parler du droit autrement. La faculté proposera notamment la diffusion du documentaire « Ni juge ni soumise », sortie dans les salles en février dernier. Durant 3 ans, une équipe de tournage a pris le temps de suivre le juge d’instruction belge Anne Guwez dans son travail quotidien pour un résultat sidérant. « Ce n’est pas du cinéma, c’est pire » peut-on lire sur l’affiche du film, peut-être car c’est la réalité ? La juge d’instruction et l’équipe du film seront présents pour en débattre. Egalement, les étudiants vont pouvoir assister à du théâtre, ou plutôt une reconstitution. A Lyon 3, le personnage de Severus Rogue, de la saga britannique Harry Potter, va avoir droit à un procès. On dit même qu’Antoine Vey, avocat associé d’Eric Dupond-Moretti et défenseur d’Abdelkader Merah, devrait plaider.

Une nuit pour des conseils et une découverte du droit chinois.

Une table-ronde rassemblera également justice française et justice chinoise. Le président du tribunal de Grande Instance de Lyon, Thierry Polle et le procureur de la République de Lyon, Marc Cimamonti, échangeront avec des procureurs venus directement de Chine. Tout au long de la soirée, des consultations juridiques gratuites seront proposées au public par l’Ecole des avocats Rhône-Alpes, ainsi que des consultations sur les questions de propriété intellectuelle.

Le programme est par ici

Evènement gratuit sur inscription obligatoire

A LIRE AUSSI :

Le procès du Cardinal Barbarin s’ouvrira en janvier 2019