Ah, les grandes vacances… Tant attendues par les élèves toute l’année, les vacances scolaires estivales représentent un long moment de détente et de pause intellectuelle. Plus de devoirs pendant presque deux mois, plus d’horaires d’étude, plus de contrôles… Les vacances sont en quelque sorte une période rêvée par les petits Français. Prenons donc nos sacs à dos, et partons à travers le temps, pour aller à la découverte des vacances scolaires.

 

Aux prémices des vacances estivales.

L’histoire des vacances scolaires s’étale sur plusieurs décennies. Cela commence dès le XIXe siècle. A l’époque, les élèves du supérieur sont à majorité des enfants de classes supérieures : de la bourgeoisie. Pour satisfaire leurs besoins, les congés d’été s’étendent du 15 aout au 1er octobre. La cause ? La chasse, activité très prisée par les classes supérieures, le calendrier scolaire coïncidant donc avec celui de la chasse. Mais petit à petit, les vacances sont allongées et commence le 14 juillet en 1912.
Pour les primaires, pas de calendrier officiel. C’est à chaque préfet de décider des dates de congés estivaux. Majoritairement, ils coïncident avec les périodes de moissons et de vendanges. C’est-à-dire août et septembre. Car le temps libre des enfants, à la fin du XIXe siècle, est utile aux parents. Effectivement, les enfants de paysans (et ils sont nombreux) aident leur famille dans les champs, pour les récoltes.

 

L’apparition du Front Populaire, et la structuration des vacances.

Avec l’apparition du Front Populaire, les vacances scolaires vont augmenter et s’uniformiser. Effectivement, quatre jours apparaissent en hiver, puis vers Pâques.
Avec le début des congés payés en 1936, et les Trente Glorieuses (1945-1973), les familles et les enfants vont se mettre à partir en vacances. Dans les années 1950-60, l’agriculture est moindre en France, et les vacances vont arrêter de se fixer par rapport à la paysannerie. C’est donc en 1960 que la rentrée est fixée mi-septembre et les vacances fin juin. A partir de là, la période de vacance des petits Français va se structurer.

En 1981, le Gouvernement opère une « déchristianisation » des vacances scolaires. Par-là, les vacances d’été sont raccourcies et finissent en aout. On voit aussi apparaitre les vacances de la Toussaint puis l’augmentation de celles d’hivers (deux semaines). En 1983, la rentrée scolaire est inscrite début septembre. Et cela ne bougea plus depuis.

 

À lire aussi : Passer ses vacances sur un voilier !