À la uneActualitéFaits DiversInternational

Maroc : une inondation mortelle lors d’un match de foot

C’est un drame qui a touché le Maroc, mercredi soir. Une crue subite d’une rivière a submergé un terrain de football et fait au moins sept morts dans un village au sud du pays.

Le bilan est lourd. Alors qu’ils assistaient à un match de foot, sept individus ont été emportés par une crue subite d’une rivière située dans le village de Tizert. Le cours d’eau a débordé et submergé un terrain où se jouait un tournoi amateur de football, selon un habitant. Les victimes sont un jeune de 17 ans ainsi que six hommes âgés. Tous assistaient au match. Les opérations de recherche ont permis de secourir un huitième homme qui n’a finalement été que blessé. Les sept autres ont été tués, emportés par les flots alors qu’ils voulaient rejoindre les vestiaires.

Des images impressionnantes

Des vidéos filmées au smartphone font le tour des réseaux sociaux. On y voit des eaux boueuses sortir du lit de la rivière et inonder le terrain en quelques minutes.

Une partie des spectateurs, venus en famille, a pu se réfugier sur une colline. Mais d’autres se sont retrouvés bloqués sur le toit d’un bâtiment, rapidement submergé par les flots. Un bulletin spécial de la Direction de la météorologie marocaine (DMN) avait pourtant annoncé, mercredi, qu’il y avait des risques d’averses orageuses « de niveau orange ». Un phénomène qui pouvait toucher plusieurs provinces du royaume. La montée des eaux a été d’autant plus violente que les pluies diluviennes font suite à une période de sécheresse, selon les médias locaux. 

Des inondations récurrentes

Le Maroc est habitué à la montée des eaux, notamment dans les régions isolées. Le pays a enregistré 35 épisodes d’inondations entre 1951 et 2015, avec des «torrents violents et destructeurs», selon une étude du groupe «Zurich Insurance». En 2014, de violentes crues et pluies torrentielles avaient fait une cinquantaine de morts dans le sud du pays. Une étude publiée en 2015 avait pointé de multiples défaillances au niveau de l’entretien des infrastructures, de la prévention, de l’alerte et de la gestion des urgences. Ce qui pourrait expliquer, en partie, ces drames incessants.

A lire aussi : https://vl-media.fr/le-cauchemar-vecu-par-khadija-emeut-le-maroc-et-le-monde-entier/

About author

Journaliste pôle Desk
Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

Riverdale : deux acteurs quittent la série en fin de saison 4 [SPOILERS]

À la uneBrèvesMédias

On n'est pas couché : l'émission pourrait s'arrêter en juin

ActualitéBrèvesExpositionsFrance

Le salon de l’agriculture ouvre ses champs !

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... les premiers épisodes de Tommy, Edie Falco en cheffe de la police

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux