À la uneActualitéRugbySport

Mondial, quarts: l’Argentine impressionne, l’Australie miraculée

Les quarts de finale du Mondial 2015, disputés ce week-end, ont donné lieu à des rencontres de très haut niveau. Hormis l’équipe de France, balayée par la Nouvelle-Zélande, les nations engagées ont chèrement défendu leur peau. Mais à l’arrivée, c’est bien l’hémisphère sud qui sera représenté en force, avec quatre équipes dans le dernier carré.

Afrique du Sud-pays de Galles: 23-19

Après avoir fait tomber l’Angleterre à Twickenham lors des poules, les Gallois ont bien failli créer un nouvel exploit face à l’Afrique du Sud. Les coéquipiers de Dan Biggar (encore auteur d’un quasi sans-faute au pied, avec un seul échec en six tentatives) ont longtemps mené au score. Plaisants par séquence en première période, héroïques défensivement en seconde, ils ont fini par craquer sur un essai du demi de mêlée Fourie du Preez à cinq minutes de la fin du match. Les Springboks eux, s’en sont tenus à leurs fondamentaux, un gros impact physique au ras, sans briller dans le jeu. Les ailiers n’ont pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la dent, à l’image de Bryan Habana, qui devra attendre pour battre le record d’essais en Coupe du monde de Jonah Lomu (que les deux joueurs co-détiennent avec 15 unités). Après sa défaite inaugurale contre le Japon, l’Afrique du Sud poursuit son sans-faute et se hisse, dans la douleur, en demi-finale.

Nouvelle-Zélande-France 62-13

Il n’y a guère eu de match à Cardiff entre des All Blacks sur une autre planète et des Bleus totalement impuissants. A l’arrivée, le score est lourd pour les hommes de Philippe Saint-André, qui encaissent la pire défaite de l’histoire du XV de France en Coupe du monde.
Résumé de la rencontre à lire ici

Irlande-Argentine 20-43

Privée de trop nombreux cadres (O’Connell, O’Mahony et Sexton blessés, O’Brien suspendu), l’Irlande n’a pas fait le poids face à une impressionnante équipe argentine. Les hommes de Joe Schmidt ont pris l’eau d’entrée, encaissant deux essais en dix minutes. Les Pumas ont frappé un grand coup grâce à un jeu flamboyant, porté sur les extérieurs et la vitesse des ailiers Santiago Cordero et Juan Imhoff (auteur d’un doublé durant ce match). Preuve de leur allant offensif, ces statistiques incroyables: 623 mètres parcourus (contre 340 pour l’Irlande) et 27 défenseurs battus. La qualité du jeu au pied de Hernandez et surtout de Sanchez (4/4 pour les transformations et 5/6 au niveau des pénalités) a fait le reste. Le XV du Trèfle a bien tenté de réagir grâce à des essais du remplaçant Fitzgerald (27e) et de Murphy (44e). Mais les Argentins ont définitivement tué tout suspense en fin de rencontre avec les essais de Tuculet (68e) et Imhoff (72e). Les voici dans le dernier carré, comme en 2007. Ils affronteront l’Australie, et pourront compter sur un supporter de poids puisque Diego Maradona avait promis de retourner les soutenir en tribunes en cas de qualification pour les demi-finales.

Australie-Ecosse: 35-34

Dernier “survivant” européen, l’Ecosse est passée tout près de sauver l’honneur de l’hémisphère nord ce dimanche à Twickenham. Pour un point et une pénalité inscrite à la dernière minute, l’Australie sauve sa place en-demi finale. Cruel pour de vaillants écossais, emmenés par leur capitaine et buteur Greig Laidlaw (auteur de 19 points au pied). Si séduisants en phase de poules après avoir terminé premiers du “groupe de la mort”, les Wallabies se sont fait très peur. Pourtant, offensivement, la copie rendue par les hommes de Michael Cheika était plus que correcte avec cinq essais, et des statistiques favorables en termes de possession, d’occupation et de franchissements. Mais la fébrilité (sur les trois essais écossais, un a été inscrit suite un coup de pied contré, l’autre sur une passe interceptée), la mêlée (le pack australien, conquérant jusqu’ici dans le tournoi, a été complètement dominé) et le manque de réussite au pied de Bernard Foley ont failli coûter cher aux Aussies. Meilleur ouvreur du Mondial jusqu’ici, le joueur des Waratahs a raté toutes ses tentatives en première période. C’est aussi lui qui se fait contrer sur le deuxième essai écossais, inscrit par Seymour à l’heure de jeu. Mais il a aussi su régler la mire face aux perches après la pause, réussissant deux transformations et deux pénalités, dont la dernière décisive, qui envoie son pays en demi-finale. L’Australie devra néanmoins montrer un tout autre visage face à l’Argentine.

photos: DR

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Les années coup de cœur : découvrez les premières images du reboot

À la uneActualitéFranceSport

Comment le Covid nous a ramené Benzema …

À la uneMédias

La chaîne France 4 va continuer d'émettre

À la uneFaits DiversFrance

Doc Gynéco condamné à 6 mois de prison avec sursis pour violences conjugales

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux