À la uneActualitéFrancePolitique

Nicolas Sarkozy au JT de France 2 : ce qu’il faut retenir

L’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy donnait hier 21 septembre sa première allocution télévisée depuis l’annonce de son retour en politique, vendredi, face à Laurent Delahousse au JT de France 2. Il a insisté sur sa volonté de reprendre dans un premier temps la tête de l’UMP, et s’est montré d’une sérénité étonnante au cours des 40 minutes d’entrevue.

C’est la fin d’un, finalement, faux suspens qui a eu lieu hier soir sur les ondes de la deuxième chaîne. Après des mois de tractation et d’on-dit, Nicolas Sarkozy l’a annoncé à la France entière : le voilà de retour sur la scène politique française. L’interview commence par un feedback sur sa défaite aux élections présidentielles de 2012, et l’ancien Président avoue une erreur comme rarement entendue  de sa part : “la tentation de tout vouloir faire soi-même“. Il en a profité pour reconnaître sa tendance à prendre trop vite les rênes : “Avec le recul je me suis rendu compte que sans le vouloir, j’ai pu blesser des gens. En général, je suis courtois et plutôt bien élevé, du moins je l’espère. Mais face à la difficulté, quand on prend pas la bonne expression, plutôt que de résoudre le problème, les gens se raidissent“.

Vint ensuite une longue série de piques envers François Hollande, notamment en ce qui concerne son anaphore du débat d’entre-deux-tours “Moi, Président” ; “Ses deux premières années ont été consacrées à détruire ce que j’avais fait parce que c’était moi qui l’avais fait” a-t-il sèchement lancé à Laurent Delahousse. Sarkozy tient cependant à comprendre les “joutes politiciennes” auxquelles sont habitués les Français. Dans la continuité de la critique politique, Sarkozy a encore une fois montré son inquiétude face à la montée du Front National : “Qu’un pays qui est la cinquième puissance du monde, de croire que l’isolement de la France est possible, ça m’interpelle“.

François Hollande en janvier 2012 : un programme longuement fustigé par Nicolas Sarkozy

François Hollande en janvier 2012 : un programme longuement fustigé par Nicolas Sarkozy

 

  • EST-CE QUE VOUS ME PRÊTEZ DEUX NEURONES D’INTELLIGENCE ?

Un autre volet très attendu de cette interview concerne son rôle à l’UMP. S’il se présente officiellement comme candidat à la présidence de sa “famille politique“, son ambition de candidater pour 2017 n’est pas totalement éteinte. Sarkozy s’est montré fédérateur à ce sujet : il a tenté se rallier à sa cause Alain Juppé et François Fillon : “Alain Juppé, je l’ai connu quand j’avais 20 ans. C’est un compagnon, j’aurai besoin de lui. Quant à Fillon, c’est dur de diriger la France et de ne traverser aucun nuage. J’aurai aussi besoin de lui.” Une perche concise tendue aux ténors de l’UMP. Il a aussi promis qu’en cas d’élection, il ne reviendrait pas sur le mariage pour tous, et recourrait davantage aux référendums.

Mais ce qu’attendaient les téléspectateurs, c’est bien la défense de l’ancien Président de la République concernant ses nombreuses affaires judiciaires. Il a balayé toutes les accusations qui l’accablent, évoquant “trois non-lieux“. En colère, il a lancé une invective à Laurent Delahousse, qui restera certainement la réplique à retenir de cette interview : “Est-ce que vous me prêtez deux neurones d’intelligence ?” Il a cependant renouvelé sa “confiance dans l’institution. Mais comme tant de Français je suis stupéfait quand un syndicat de magistrats fait un mur qui s’appelle le mur des cons et que la tête de gondole de ce mur des cons c’est moi”. Quant à l’affaire Bygmalion, la plus récente de toutes, il a préféré “travailler et parler avec tous les membres de ma famille politique“.

3456835-melenchon-et-sarkozy-l-ami-commun-patrick-buisson

Nicolas Sarkozy a évoqué la “trahison” de Patrick Buisson | SIPA

 

Related posts
À la uneSéries Tv

American Babylon : Dick Wolf prépare une série sur la création de Las Vegas

ActualitéBrèvesFaits DiversTendancesWorld

Naya Rivera, la balade qui tourne au drame

À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Au cœur de Génération Identitaire

À la uneInternationalSanté

Covid 19 : La Californie referme tous ses cinémas et ses restaurants

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux