« Le divan de Marc-Olivier Fogiel » a enregistré un nouveau record d’audiences dans la soirée du vendredi 2 novembre. L’émission mettait à l’honneur Stéphane Bern et revenait sur les grandes étapes de sa vie. Un programme suivi par 1,056 millions de téléspectateurs.

Vendredi 2 novembre, France 3 a enregistré un record historique pour son émission animée par Marc-Olivier Fogiel : « Le divan de Marc-Olivier Fogiel« . Invité de la soirée, Stéphane Bern se livre aux téléspectateurs, avides de confidences, pendant plus d’une heure. C’est l’occasion pour cette nouvelle thérapie audiovisuelle de revenir sur les grandes étapes de la vie de la personnalité française. Avec 12,9 % des individus de quatre ans et plus, soit 1,056 millions de téléspectateurs qui ont suivi France 3 durant cette tranche horaire. Le programme produit par Rachel Kahn a enregistré ainsi sa deuxième meilleure performance historique en termes de téléspectateurs. Partageant un créneau horaire clé, Marc-Olivier Fogiel n’a pu tenir tête à Arthur qui présentait « Vendredi tout est permis » sur TF1. Avec 1,14 millions de téléspectateurs et 16,7% des individus de quatre ans et plus, la Une a  triomphé face à la Trois. Avec 281.000 téléspectateurs, le best-of de « Balance ton post » (C8) était loin du duo gagnant.

Une relation compliquée avec sa mère

« Elle me disait qu’elle préférait me voir mort plutôt que homo » — Stéphane Bern

La mère de « Monsieur Patrimoine » est ainsi décrite comme « une mère tellement castratrice que ça vous la coupe« . La relation est complexe avec cette dernière, notamment à cause du sujet tabou dans la famille : l’homosexualité. Il décrit ainsi l’impossibilité d’en discuter avec sa mère, alors que son père s’avoue plus enclin à aborder le sujet. La famille apparaît déchirée et parmi ce tableau trouble, Stéphane Bern se dit particulièrement proche de sa grand-mère : « Elle est avec moi tous les jours« .

A lire aussi : « C’est (bientôt) déjà Noël ! » sur nos écrans avec Jean-Luc Reichmann