À la uneActualitéCôte d’AzurFootSport

Sans repères, un OM éperdu perd encore !

OM

C’est un OM en convalescence qui s’est une nouvelle fois incliné pour le compte de la 2ème journée de Ligue 1. Impuissants, les hommes de Franck Passi ont obligation de gagner la semaine prochaine pour éviter une crise qui ne demande qu’à se déclencher. Explications.

C’est dans un contexte plus qu’électrique que cet OM en reconstruction se déplace au stade Auguste Delaune à Reims. Le coach argentin a laissé un énorme vide qui a vite été comblé tout au long de la semaine par l’état d’esprit des Marseillais, sans doute motivés à prouver que leur ancien entraîneur n’était pas au-dessus d’eux et encore moins de l’institution. Margarita Louis-Dreyfus, l’actionnaire majoritaire du club, est même présente dans les tribunes avec son fils pour apporter tout son soutien. Mais sa présence inattendue ressemble davantage à un coup de communication délibéré plutôt qu’à une réelle envie de soutenir ses troupes.

Un remake de la journée précédente pour l’OM

Une nouvelle fois, l’OM démarre mal sa rencontre. L’équipe désormais entraînée par Franck Passi ne s’est créée que quelques occasions. Avec une possession de presque 59% à la mi-temps, les Olympiens font le jeu sans réellement se créer d’occasions. Seulement 3 tirs, dont 1 cadré. Les Rémois sont davantage présents sur les duels, solides défensivement et montrent plus d’envie. Ils sont logiquement récompensés au bout d’un quart d’heure de jeu. Sur un corner mal renvoyé par la défense olympienne, deux joueurs sont à la retombée du ballon: Traoré côté rémois et Batshuayi côté marseillais. Ce dernier, trop attentiste, laisse son adversaire tranquillement contrôler et assène une superbe frappe qui se loge dans le petit filet de Mandanda qui, comme la semaine dernière, se retrouve impuissant. L’OM tente de réagir mais sans grande conviction.

Au retour des vestiaires, les Olympiens reviennent sur le terrain sans grand changement. Contrairement à la semaine dernière, l’OM n’a même pas les coups de pieds arrêtés pour espérer renverser la tendance. Ni Thauvin, ni Alessandrini ne sont au niveau que l’on attend d’eux. Et quand on sait qu’ils seront les fers de lance de l’attaque olympienne tout au long de la saison, il y a de quoi s’inquiéter. A de nombreuses reprises, Mandanda sauve encore ses coéquipiers et permet aux Phocéens de rester encore dans la rencontre. Les Bleus et Blancs n’y sont pas, n’y sont plus et ne sont jamais véritablement rentrés dans cette partie. L’OM se crée des situations mais ne concrétise pas. Batshuayi est trop esseulé pour pouvoir faire la différence. Le score en restera là et les Marseillais pointent à la 19è du classement.

Une inquiétude grandissante 

Que faire pour y remédier? Que faire pour que l’OM ne s’enfonce pas dans un abîme d’incompétence et d’incapacité à faire des différences ou même renverser la tendance chaque semaine plus encore? L’improductivité sur le plan comptable risque aussi d’alarmer spécialistes comme supporters. Avec un calendrier relativement indulgent pour les 5 premières journée (Caen, Reims, Troyes, Guingamp et Bastia), l’OM se devait impérativement de prendre 15 points sur 15 possibles afin de faciliter son calendrier notamment lorsque des matchs de Ligue Europa arriveront. L’écart commence également à grandir avec ses concurrents. Il faut se (re)mettre au travail, et vite. Le principal problème de l’OM réside dans la finition. Avec près de 9 occasions, les hommes de Franck Passi n’ont même pas réussi à égaliser.

L’état d’esprit de guerriers qui ne lâchent rien est parti lors de l’intersaison sans indemnités de transfert et il faudra impérativement se montrer beaucoup plus conquérant pour des joueurs qui doivent enfin assumer le statut d’un club comme l’Olympique de Marseille qui se bat chaque année pour terminer sur le podium.

Julien HOLTZER

Related posts
À la uneSéries Tv

Peter Lenkov, showrunner de Magnum et MacGyver, viré par CBS

À la uneActualitéPolitique

Elections présidentielles 2020 : les atouts de Joe Biden, grand favori

À la uneBrèvesMusique

Simony, la comète du rap français que rien n’arrête

À la uneHigh TechInsolite

Emmanuel Macron félicite les nouveaux bacheliers sur TikTok

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux